Ligue arabe : le Wydad compromet ses chances

Ligue arabe : le Wydad compromet ses chances

Le Wydad de Casablanca  a perdu face au club saoudien d’Al Ittihad, mardi soir à Jeddah. Ce match s’inscrit dans le cadre des qualifications pour la ligue arabe des champions. Avec cette défaite, le Wydad compromet ses chances en ligue arabe des champions de football.Les Casablancais, leaders du championnat national, auront ainsi la lourde  mission de combler ce retard au retour, car ils seront appelés à mettre trois  buts dans les filets de leurs adversaires sans en encaisser un seul. Pourtant, les "Rouges" ont entamé la partie en fanfare et sont parvenus à  imposer leur jeu et à dominer les débats. Samir Sarsar a sollicité les filets  d’Al-Ittihad dès la 16è minute de jeu, suite à une frappe tendue, mais la balle  a trouvé le montant droit du portier Mabrouk Zayed. Les Saoudiens, euphoriques par leur titre de champions d’Asie, obtenu  samedi dernier aux dépens du club émirati d’Al-Aïn, n’ont guère paniqué et ont  passé avec succès le round d’observation. Forts d’une défense compacte et  infranchissable, ils ont su mettre hors danger toutes les tentatives des  coéquipiers du capitaine Benchrifa. Alors que la première période s’acheminait vers sa fin, le Sierra-leonais  Mohamed Kallon, parti en embuscade, a profité d’une balle mal dégagée par le  gardien Nader Lamyaghri pour donner l’avantage aux siens (43è).
A la reprise, les protégés de l’entraîneur roumain Angel Iordanescu ont  pris les choses en mains et paraissaient les plus conquérants et les plus  menaçants. Un quart d’heure leur a suffi pour tuer le match. Kallon, encore  lui, allait mettre ses pairs sur orbite (2-0), cette fois-ci sur penalty sifflé  en faveur des saoudiens par l’arbitre koweïtien Saad Kamel (60è).
Abderrahim Saaidi, qui a constitué un véritable poison pour la défense  d’Al-Ittihad durant toute la partie, a eu l’occasion de réduire l’écart sur une  passe lumineuse de l’Ivoirien mais son tir anodin  est allé mourir dans les bras de Mabrouk Zayed.
Les locaux ont su conserver leur avantage jusqu’au sifflet final, un  avantage qui leur permet d’aborder la phase retour, prévue dans deux semaines à  Casablanca, avec plus d’assurance et de confiance.
Deux autres clubs marocains sont engagés dans cette compétition panarabe,  en l’occurrence le Raja de Casablanca qui recevra le Zamalek égyptien, mercredi à Rabat, et l’Olympic de Safi qui joue le même jour chez le club saoudien d’Annasr.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *