Ligue des champions : Arsenal préserve ses chances sans briller

Ligue des champions : Arsenal préserve ses chances sans briller

Arsenal a préservé ses chances de qualification pour la phase de poule de la Ligue des champions en battant les Italiens d’Udinese 1 à 0, mardi à Londres, tout en jouant un football décevant. Les «Gunners» ont ouvert le score dès la 4e minute sur un joli but de Walcott, auteur d’une reprise de près sur un centre impeccable de Ramsey. Après cette entrée en matière parfaite, c’est Udinese qui a eu presque toutes les occasions franches. Les quatrièmes du Championnat d’Italie auraient mérité au moins le match nul et n’ont pas dit leur dernier mot avant le retour mercredi prochain dans le Frioul. Certainement ébranlés par le départ de Fabregas pour le Barça, les Londoniens étaient en plus très diminués pour ce match crucial pour l’avenir du club, qui vise une quatorzième participation consécutive à la Ligue des champions. Van Persie était suspendu pour avoir reçu un carton rouge la saison passée à Barcelone, comme Samir Nasri, annoncé avec insistance par la presse à Manchester City, et l’entraîneur Arsène Wenger, sanctionnés pour avoir contesté un peu trop bruyamment cette décision. Le jeune milieu de terrain Jack Wilshere, blessé, manquait également à l’appel. En conséquence, Arsenal n’a pas montré grand-chose dans le jeu. Les attaquants Gervinho et Chamakh ont rarement été dangereux et il a fallu attendre la 90e minute pour voir enfin une deuxième occasion londonienne, un tir de Walcott superbement détourné par le gardien Handanovic. Les Italiens, au contraire, sont passés à de nombreuses reprises près de l’égalisation face à une défense manquant de sérénité. Di Natale, le meilleur joueur sur le terrain, a notamment frappé la transversale sur un premier coup franc (12), puis contraint Djourou à un sauvetage périlleux dans la surface (50) avant d’inquiéter le gardien Szczesny sur un nouveau coup de pied arrêté. Au bout d’une longue course conclue par un tir bloqué de justesse par le portier polonais, Armero a lui aussi fait frémir l’Emirates Stadium, bien content de voir ses joueurs s’en sortir avec un résultat flatteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *