Ligue des champions d’Afrique : Le WAC rate le coche à Tunis

Ligue des champions d’Afrique : Le WAC rate le coche à Tunis

Le Wydad a mal négocié la finale retour à Tunis. Les Rouges se sont inclinés, samedi 12 novembre au stade de Radès, face à l’Espérance de Tunis sur le score d’un but à zéro en finale retour de la ligue des champions d’Afrique. Les hommes de Nabil Maâloul l’ont emporté grâce à un but de leur défenseur ghanéen Harrison Afful d’une frappe croisée du gauche (21e). Ainsi, ce résultat a permis à l’équipe tunisienne de remporter son deuxième titre continental après son sacre en 1994. Le match aller, disputé il y a une semaine au complexe Mohammed V de Casablanca, s’est soldé par un score vierge (0-0), soit le troisième match nul jusqu’ici entre les deux protagonistes cette saison, y compris leur confrontation en phase de poules (2-2 à Casablanca, 0-0 à Tunis). Le Wydad a joué cette finale retour  sans plusieurs de ses joueurs vedettes ainsi que le gardien de but Nadir Lamyaghri  qui a été remplacé par la révélation du match, le jeune Yassine Bounou (20 ans). Les Rouges réduits à dix après l’expulsion du défenseur Mourad Lemssen ont raté le coche face aux Tunisiens, pour s’adjuger le trophée de la Confédération africaine de football (CAF).  En effet, devant 55.000 supporteurs,  les deux formations avaient un seul objectif : remporter le trophée de Ligue des champions sous sa nouvelle formule ainsi qu’une qualification pour la Coupe du monde des clubs qui se déroulera au Japon du 8 au 18 décembre prochain, en présence du FC Barcelone, champion d’Europe, et Santos, champion d’Amérique du Sud. Il est à mentionner que des actes de vandalisme ont accompagné cette finale. À ce propos, Moncef Belkhayat, ministre de la jeunesse et des sports, a exprimé ses «vifs regrets» de l’agression dont a été victime le public marocain. «Je ne comprends pas pourquoi, dans un moment de liesse des frères tunisiens qui fêtaient leur victoire, le public marocain soit attaqué par certains éléments de la police tunisienne, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes, loin de l’esprit qui devrait régner dans une rencontre de football en particulier et sportive en général», a déploré M.Belkhayat dans une déclaration à la MAP.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *