Ligue des champions : l’Angleterre au top

Ligue des champions : l’Angleterre au top

Les clubs anglais sont en passe de dominer la Ligue des champions puisque Chelsea et Manchester United se sont tous deux qualifiés pour les demi-finales de cette compétition.
Le Manchester, dont les Cassandre annonçaient le crépuscule, a ridiculisé, mardi 10 avril, la défense de l’AS Rome (7-1), la meilleure du championnat d’Italie. «Les sept merveilles d’un Manchester United sublime détruisent l’AS Rome», commentait hier le quotidien britannique "The Guardian".
Alex Ferguson avait demandé aux siens de «retrouver leur élan offensif». Mais dans ses rêves les plus fous, il n’avait pas envisagé les voir marquer en une rencontre plus de buts que tous les adversaires de la Roma dans ses neuf matches précédents.
À Old Trafford, les Romains n’ont pas profité bien longtemps de leur avantage de l’aller (2-1), ni de la réputation de leur défense.
L’arrière-garde italienne de Mexès a vite explosé avec trois buts mancuniens en huit minutes (Carrick, A. Smith, Rooney, entre la 11e et la 19e). Et Cristiano Ronaldo a vite corsé l’addition avec un nouveau but : soit 4-0 pour les Red Devils à la pause… La suite n’a été qu’un cauchemar pour le club de la ville éternelle, s’inclinant 7 à 1!La presse italienne a eu du mal à digérer mercredi la déroute de l’AS Rome. «Une nuit de cauchemar», écrit le "Corriere della Sera". «Oh! Non ! Manchester humilie une équipe de Rome méconnaissable», titre le quotidien de Rome "Il Messagero" qui souligne que «jamais l’équipe romaine n’avait encaissé autant de buts dans son histoire en Ligue des champions».
Par ailleurs, la qualification n’a pas été facile pour Chelsea qui s’est imposé à Valence (2-1), comme très souvent cette saison : en marquant un but dans les dernières minutes du match.
Le Ghanéen Michael Essien, qui s’est transformé en latéral droit à la pause, a offert le but de la victoire et de la qualification à la 90ème minute de la rencontre.
Chelsea, qui disputera une troisième demi-finale de C1 en quatre saisons, a prouvé une fois de plus son incroyable capacité à «retourner» la situation dans les derniers souffles d’un match.
L’équipe de José Mourinho a notamment marqué 21 buts dans les 10 dernières minutes en Championnat d’Angleterre cette saison (sur les 56 inscrits jusqu’ici). Jamais un club anglais n’avait réussi à s’imposer au stade Mestalla de Valence.
Le club espagnol avait jusqu’ici affronté à 11 reprises des formations anglaises, pour sept victoires et quatre nuls.
Le mérite de cette victoire de Chelsea, nécessaire après le nul du match aller à Londres, revient en grande partie à l’entraîneur José Mourinho. Le technicien a pris des risques offensifs à la pause en faisant entrer Joe Cole à la place d’un défenseur. Son équipe était alors menée 1 à 0 par une séduisante équipe de Valence après le 33ème but en C1 de Fernando Morientes (32).
Le visage de Chelsea en seconde période a été tout autre. L’attaque de Chelsea s’étirait, avec Cole à droite, Drogba au centre et Shevchenko à gauche.
Les joueurs de Chelsea trouvaient ainsi plus d’espace dans la défense de Valence. Et Shevchenko, très discret en première période, en a profité à la 52ème minute, «fusillant» Canizares à bout portant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *