Ligue des champions : Le Raja n’a rien à craindre

Le journal indique que les dirigeants du Raja de Casablanca auraient demandé à la Confédération africaine de football (CAF) de choisir un terrain neutre pour le match aller des demi-finales de la ligue des champions et précise que la Fédération ivoirienne de football (FIF) a pris toutes les dispositions afin que cette demi-finale se déroule dans une bonne ambiance comme lors des précédentes compétitions internationales.
Les Rajaouis craignent pour leur sécurité du fait de la situation de guerre dans laquelle est plongée la Côte d’Ivoire, écrit le quotidien ivoirien, qui souligne que la démarche du Raja a très peu de chance d’aboutir auprès de la CAF.
Dans le même ordre d’idées,  »Fraternité Matin » rappelle que l’instance suprême du football africain a déjà programmé en fin septembre et en début octobre les matches Asec-Zamalek (ligue des champions), Satellite-Tonnere (coupe CAF), Côte d’Ivoire-Cameroun (CAN-juniors) au stade Félix Houphouët Boigny et que ces rencontres se sont bien déroulées après l’éclatement de la rébellion armée. Aucun incident n’a entravé le déroulement des matches, fait remarquer le quotidien, les forces de police ont parfaitement assuré la sécurité des joueurs et des officiels des équipes et de la CAF et chaque spectateur a été minutieusement fouillé à toutes les entrées du stade.
La Côte d’Ivoire est secouée depuis le 19 septembre dernier par une tentative de coup d’Etat et les rebelles, qui ont été repoussés d’Abidjan, contrôlent plusieurs villes dans le centre et le nord du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *