Ligue des champions : Le Real au rendez-vous des quarts

Ligue des champions : Le Real au rendez-vous des quarts

Tout le monde s’en prend à l’arbitre qui a officié le duel Manchester United-Real Madrid. Ainsi pour les fans du MU, l’équipe anglaise a été éliminée par un seul homme, l’arbitre turc Cuneyt Cakir, coupable d’avoir exclu le Portugais Nani en seconde période, et non par le Real Madrid, pourtant vainqueur, mardi 5 mars, en huitièmes de finale de la Ligue des champions.
Le Real a su profiter de l’exclusion de Nani et se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions (1-1; 2-1), bouclant ainsi une séquence de succès qui éclipse la dynamique négative de sa 1ère moitié de saison. En effet, Manchester croyait avoir fait l’essentiel grâce à un but de Sergio Ramos contre son camp (1-0, 48è), mais le match a basculé en faveur des visiteurs après l’exclusion de Nani (55è).
Modric (1-1, 66è), et puis Cristiano Ronaldo (1-2, 69è) se sont chargés de donner la qualification au Real Madrid, qui compte sur un dixième titre européen pour sauver la saison après avoir laissé échapper le FC Barcelone en tête du championnat d’Espagne (à 13 points de retard). L’entraîneur du Real Madrid, le Portugais José Mourinho, a indiqué qu’il était «honnête» en déclarant que la meilleure équipe a perdu à Old Trafford.  «J’essaie d’être honnête et à mon avis, la meilleure équipe a perdu. Mais ce sont des choses qui arrivent. Nous avons très bien joué pendant dix minutes. Ils n’ont pas trouvé la réponse à cela à dix. Je connais Old Trafford et je savais que la fin du match allait être difficile», a déclaré José Mourinho à l’issue du huitième de finale retour. Et de poursuivre que  «l’exclusion de Nani a eu la même influence que pour nous celle de Pepe il y a deux ans contre le FC Barcelone. À ce niveau d’équilibre, un joueur de moins pendant longtemps change beaucoup de choses. Il y a eu un contact assez fort entre Arbeloa et Nani. L’arbitre a décidé de donner un rouge. Il aurait peut-être pu donner un jaune».  Dans l’autre affiche, Dortmund, champion d’Allemagne, a plié l’affaire devant le Shakhtar dès la première mi-temps grâce à deux buts signés Santana (31è) et Gotze (37è), avant que Blaszczykowski ne corse l’addition en 2è période (59è).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *