Ligue des champions : les premiers qualifiés

Ligue des champions : les premiers qualifiés

Liverpool, PSV Eindhoven, Bayern Munich et Valence FC sont les premiers clubs qualifiés pour les 8e de finale de la Ligue des champions de football après les matches de mardi de la 4e journée de poules.
Le match très attendu opposait Barcelone à Chelsea au Nou Camp (groupe A).
Le Barça essuyait les critiques depuis sa défaite dans le clasico contre le Real (2-0) il y a deux semaines. Chelsea pensait en profiter. Mourinho, comme à son habitude, s’est amusé à pimenter l’avant-match, lançant notamment dans la presse que Gudjhonsen (ancien de Chelsea passé à l’ennemi) avait rapidement appris à Barcelone à "tromper l’arbitre"…
Deco a vite fait taire "l’acteur" (surnom de Mourinho en Catalogne) en ouvrant le score à la 3e minute pour le Barça. Avant que Gudjhonsen ne se fasse justice lui-même en marquant le but de la victoire (2-1). Entre-temps, il a fallu un but inouï de Lampard, se retournant pour tenter le lob de l’impossible dans un angle fermé pour que les "Blues" entretiennent le suspense (1-1, 52).
Et l’incontournable Drogba a arraché l’égalisation (2-2, 90+3). L’Ivoirien est toujours meilleur buteur de C1 (5 réalisations).
"Il y a eu beaucoup de cartons jaunes mais parce que quelqu’un a choisi de montrer ces cartons jaunes (10 au total, 6 pour Chelsea) et parce que d’autres les ont provoqués", a persiflé Mourinho après le match.
Toujours dans cette poule, le Werder Brême (15 buts marqués dans ses 3 matches de Bundesliga) n’a fait qu’une bouchée des modestes bulgares du Levski Sofia (3-0). Le suspense reste entier dans ce groupe de la mort.
Bordeaux, qui n’a pas marqué un seul but en Ligue des champions, a dit logiquement adieu à tout espoir de qualification pour les 8e de finale en sombrant à Liverpool (3-0), Fernando étant exclu en sus pour un coup de tête.
«Sur l’expulsion, on perd un peu le contrôle, a déploré Ricardo. Le match devient alors injouable. Il y a eu un manque de fair-play. Mais ça n’explique pas le geste de Fernando». «Dans un ou deux ans, on sera prêt pour jouer à fond à ce niveau», veut croire l’entraîneur bordelais.
Dans le groupe C, les hommes de Ricardo priaient pour un miracle à Anfield contre Liverpool. Le destin s’est acharné avec la sortie rapide de Chammakh sur blessure (12e). Puis, les Girondins ont tenté d’emballer la rencontre avant que Luis Garcia ne profite des largesses de la défense bordelaise pour ouvrir la marque (1-0, 23e). Et Bordeaux a bu le calice jusqu’à la lie avec l’exclusion de Fernando pour un coup sur Riise (67e), suivi du deuxième but anglais de Gerrard (2-0, 72e) et Luis Garcia pour le doublé (3-0, 76).
Les Reds se qualifient, tout comme le PSV Eindhoven qui a battu Galatasaray dans la même poule (2-0).
Dans le groupe B, l’Inter Milan s’est relancé en signant un joli coup (1-0) sur la pelouse gelée du Spartak Moscou. Les Italiens ont littéralement cueilli à froid les Russes avec un but à la 1re minute de Cruz, sur un centre d’Ibrahimovic, de retour de suspension. C’est le troisième but en deux matches de C1 pour l’Argentin, à chaque fois dans les 10 premières minutes (1re, 2e et 9e).
Pour l’autre affiche de ce groupe, il suffisait au Bayern Munich d’un nul contre le Sporting Portugal pour se qualifier. Contrat rempli (0-0).
«Nous avons réalisé notre plus mauvais match de Ligue des champions, a concédé l’entraîneur bavarois Felix Magath. Mais il y a beaucoup de points positifs : nous sommes qualifiés, nous n’avons pas encaissé de but et nous pouvons remporter notre groupe si nous gagnons l’un de nos deux derniers matches». Dans le groupe D, Valence CF a obtenu son billet pour les 8e grâce à son nul contre le Shakhtar Donetsk (2-2), conjugué au nul de l’AS Rome contre l’Olympiakos (1-1).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *