Ligue des champions : Lille bat l’AC Milan

Ligue des champions : Lille bat l’AC Milan

Lille a réussi l’exploit de gagner chez l’AC Milan (2-0) et de se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des champions de football, où elle pourrait retrouver Arsenal ou Manchester United, également qualifiés mercredi après la dernière journée de la phase de poule.
Lille a craint jusqu’au bout que la première victoire d’un club français à San Siro ne serve à rien. L’AEK Athènes, longtemps ballotté à Anderlecht, est revenu de 0-2 à 2-2 dans le dernier quart d’heure (Lakis 75, Cirillo 81). Une victoire des Grecs, classés un point devant le Losc à 20H45, aurait anéanti les efforts des Dogues.
Les Lillois  ont certes donné une leçon de football à Milan, mais il s’agissait du Milan-B, sans Maldini, Cafu, Gattuso, Kaka ni Seedorf (les deux derniers entrés en jeu). Ils ont, néanmoins, été héroïques. Leur domination a protégé Malicki, le remplaçant de Sylva (blessé pour deux mois), qui a surtout eu des ballons faciles.
Mathieu Bodmer a crevé l’écran, ce que sa montée en puissance des dernières semaines (buts contre Marseille et à Nancy) laissait augurer. Il est à l’origine des deux buts, Odemwingie reprenant une de ses frappes lourdes mal repoussée par Kalac (7), et Keita transformant une offrande du meneur de jeu lillois (67).
Lyon, en petite forme, n’a pas réussi à battre le Steaua Bucarest à Gerland (1-1), mais la première place était verrouillée. L’OL a même encaissé le premier but, par Dica (2), mais Alou Diarra, pas souvent titulaire, a pu se faire remarquer en égalisant (12).
Comme le Losc, les grands d’Angleterre ont brillé. Manchester United a plié mais pas rompu face à Benfica (3-1), et Arsenal a ramené le 0-0 qui lui suffisait de Porto.
Les quatre représentants anglais ont tous remporté leur groupe (avec Chelsea et Liverpool). Les Portugais n’ont pas tout perdu puisque le FC Porto accompagne les Gunners, au détriment du CSKA Moscou, battu à Hambourg (2-3).
Manchester a dû retourner une situation mal engagée, éperonné par Nelson et sa somptueuse frappe en pleine lucarne (27). Mais les Red Devils, à qui un nul suffisait pour passer, ont ensuite harcelé la défense du Benfica. La coque a finalement cédé juste avant la pause, sur un coup de tête du serbe Vidic (45+2). Et Lisbonne a définitivement coulé en seconde période, des pieds de Giggs (61) et Saha (75).
Manu s’est même offert la première place du groupe, et la promesse d’un 8e retour à domicile, puisque le Celtic, qui était déjà qualifié, s’est effondré à Copenhague (1-3).
Arsenal a déployé moins de brio pour accrocher le nul qui, on le savait avant le coup d’envoi, qualifiait les deux équipes. Mais la défaite du CSKA désamorce une éventuelle polémique sur un arrangement lusitano-anglais : le CSKA ne pouvait atteindre une des deux premières places que s’il gagnait.
Enfin, le Real Madrid et son équipe grandement rajeunie et remaniée (van Nistelrooy sur le banc, Cannavaro et Raul à la maison, Beckham sorti du placard) a arraché dans les dernières minutes un nul à Kiev (2-2), grâce à Ronaldo (86, 88 s.p.).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *