Lille déterminée à sortir de sa mauvaise passe, mais…

Reportée le 22 décembre en raison de la neige qui recouvrait la pelouse du stade Grimonprez-Jooris, cette rencontre de la 19e journée s’annonce déterminante pour les nordistes, qui restent sur quatre défaites en cinq matches. Battu deux fois de suite à domicile par Sochaux (1-2) et Lens (0-1), ainsi qu’à Montpellier (2-0) et sorti entre-temps par les amateurs de Libourne (2-0) en Coupe de France, le LOSC accumule les erreurs défensives.
« Nous traversons une mauvaise période. Nous faisons des cadeaux, deux à Montpellier, un contre Lens, et nous avons des occasions que nous ne parvenons pas à concrétiser », analyse l’entraîneur adjoint Bruno Baronchelli.
« Il y a quelque temps, cette relative inefficacité était masquée par une défense qui ne prenait pas de but. Face aux girondins, nous devrons revenir à nos valeurs en nous montrant plus rigoureux». « Si nous voulons nous qualifier pour une coupe d’Europe, il ne faut pas manquer cette chance. Un succès nous permettrait de rester dans la course et de laisser à distance un concurrent direct », poursuit-il.
Les dirigeants lillois paient aussi la mauvaise gestion de leur effectif, trop juste en quantité pour aborder de front toutes les compétitions. Vahid Halilhodzic n’a d’ailleurs pas le choix pour composer son onze de départ. Mercredi, le technicien Bosniaque doit faire sans ses Africains retenus pour la CAN (Salaheddine Bassir, Abdelilah Fahmi, Sylvain N’diaye et Adekamni olufadé).Johnny Ecker, qui s’est cassé une côte contre Lens, est quant à lui indisponible pour trois semaines.
Aucun renfort de poids n’est prévu. L’attaquant Guingampais Fabrice Fiorèse, un moment annoncé dans le Nord, pourrait rejoindre Paris Saint-Germain. Et les tractations avec Lens concernant Philippe Brunel n’avancent pas.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *