Lille, en tête du championnat français

Lille semble se plaire dans le rôle du leader de la Ligue 1. En dépit d’un match-nul (1-1) concédé face à Metz, les Lillois, hargneux et solides défensivement, demeurent en tête du classement, à un point toutefois de Nantes et de l’Olympique de Marseille. Ces derniers ont su mettre à profit l’échec de Lille, grâce à leurs victoires respectives contre le Mans (1-0) et Sochaux (2-0). Nantes et l’OM ont également tiré profit de l’inefficacité offensive du champion de France, en l’occurrence Lyon, qui n’a pu sortir qu’avec un nul blanc face à Toulouse, ainsi que du nul à contrecoup signé Nice et Ajaccio (2-2) pour siéger en duo en seconde place, à un tout petit point de Lille. Une place qu’ils auraient été contraints de partager avec Monaco, si celui-ci avait pu signer une victoire face à son adversaire de la journée précédente, le PSG. Leur départ réussi, les Lillois le doivent tout d’abord à une défense hermétique, puisque le but encaissé contre Metz fut le premier qui secoue leur filet. Pour sa part, Nantes culmine au sommet grâce à une stratégie offensive redoutable, avec un lot de 7 buts. Cela est assurément l’oeuvre de la nouvelle collection de finisseurs nantais, dont le club souffrait un manque patent la saison précédente. Déconfit à domicile à deux reprises, avec une victoire unique à Bastia, Metz a combattu jusqu’à ramener un bon point du stade Grimonprez-Jooris. La même pelouse où Lille a fait chuter Lyon et le PSG. Après avoir ouvert la marque par Pape Thiaw dès la 3e minute, les Lorrains ont été victimes du Bulgare Vladimir Manchev, qualifié désormais de « serial buteur». Nice aura raté sa sortie contre Ajaccio lors de cette 4e journée. Laslandes, le meilleur buteur en Ligue 1 avec 105 buts, y est pour beaucoup. Après avoir signé un doublé contre Ajaccio, Laslandes s’est offert le luxe d’en inscrire un troisième… contre son camp. Nice partira ainsi avec un seul point en poche, au lieu des trois qu’il aurait pu récolter. Lyon, quant à lui, donne toujours l’impression de se chercher encore, en dépit de deux victoires contre Monaco et Montpellier. En l’absence de Govou, les entrées en jeu de Viale et Malouda aux côtés de Luyindula n’ont pas suffi à dérouter la solide défense de Toulouse (0-0). Par ailleurs, grâce à un penalty transformé par Maurice contre Montpellier, Bastia aura là inauguré la marque cette saison. Tout en bas du tableau, Guingamp a également effectué son baptême aux points, suite au nul vierge face à Rennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *