Lille s’incline devant Manchester

Pour le premier match des huitièmes de finale de Ligue des champions de son histoire, Lille a craqué sur la fin et s’est incliné 1 à 0 contre Manchester United, encaissant un but de roublard de Ryan Giggs sur un coup franc rapidement joué, mardi au match aller au stade Félix-Bollaert de Lens.
Les Mancuniens étaient largement favoris, mais n’ont pas survolé la partie. "MU", vainqueur de l’épreuve en 1999, a néanmoins pris sa revanche sur la saison passée où Lille l’avait battu en phase de poules au Stade de France (1-0).
Le LOSC, qui avait déjà encaissé deux buts sur coup franc dans les dix dernières minutes du match face à Lyon vendredi (2-1), a de nouveau cédé en fin de rencontre, subissant sa toute première défaite à domicile en C1.
Mais les Anglais ont marqué le seul but du match sur une action confuse (85), poussant l’équipe de Lille a déposé une réclamation.
Giggs a tiré un coup franc avant que l’arbitre, le Néerlandais M. Braamhaar, ne siffle pour l’autoriser à le faire. «Les Red Devils posent le ballon, ils gagnent du temps, nous on place le mur…», a expliqué le défenseur lillois Chalmé.
Giggs a frappé dans le but alors que Tony Sylva était encore en train de placer son mur, et marqué. «On se tourne alors vers l’arbitre, et on voit qu’il valide le but», s’est étonné le milieu Mathieu Bodmer. L’entraîneur de Lille Claude Puel a fustigé le «manque de fair-play» de Manchester United. Le technicien nordiste insiste toujours pour que son équipe prenne le jeu à son compte, quel que soit l’adversaire. C’est ce que les Lillois s’appliquaient à faire en début de rencontre mais sans se montrer très dangereux. La défense anglaise n’avait ainsi aucun mal à repousser quelques centres intéressants d’Obraniak ou Chalmé. Manchester attendait de son côté un bon quart d’heure avant de se montrer. La première occasion de Rooney coïncidait avec un instant de trouble provoqué par quelques incidents dans la tribune des supporteurs britanniques. Mais la reprise de l’attaquant anglais s’envolait (20).
La menace anglaise se précisait à la reprise. Rooney perçait mais son service pour Giggs au second poteau était trop long (51). C’est ensuite Cristiano Ronaldo qui prenait Tafforeau de vitesse mais Sylva repoussait sa frappe (52).
Lille croyait ouvrir le score sur une tête au près d’Odemwingie mais l’arbitre refusait le but pour une légère poussette de l’attaquant lillois (62). Manchester avait plus de chance : Giggs marquait sur ce coup franc rapidement joué. L’arbitre, cette fois, accordait le but malgré les protestations lilloises et un long moment de confusion.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *