L’Inter de Milan muselle Barcelone

L’Inter de Milan muselle Barcelone

L’Inter de Milan a fait un grand pas vers la finale de la Ligue des champions grâce à une victoire 3-1 sur le FC Barcelone, tenant du titre, mardi soir, au stade Giuseppe Meazza. Le Barça avait semblé prendre l’avantage en ouvrant le score et en marquant le – toujours important – but à l’extérieur à la 19e minute par son jeune attaquant Pedro. L’Inter de José Mourinho a renversé le cours du match grâce à une belle démonstration tactique. Il a muselé les artistes de Barcelone, Lionel Messi et Xavi, et a concrétisé sa domination grâce à Wesley Sneijder, Maicon et Diego Milito aux 30e, 48e et 61e minutes. «Tout peut arriver au match retour. Nous pouvons très bien perdre et perdre l’entraîneur», a déclaré Jose Mourinho dans une de ces phrases cryptées dont il a le secret. «Ce qui devait arriver aujourd’hui est arrivé. Ce n’était pas un rêve, c’est la réalité. Nous avons mérité la victoire. Nous avons vu une équipe travailler jusqu’à la mort, une équipe qui a été détruite par tout ce qu’elle a donné», a-t-il ajouté. Le début de rencontre a été conforme à la réputation des deux équipes avec un Barça qui monopolisait et travaillait le ballon en touches rapides et l’Inter qui laissait ses adversaires venir et restait embusqué pour une contre-attaque. Peu à peu, le club italien a commencé à presser. Il a repris le contrôle et a bénéficié d’une belle occasion à la 18e minute sur un tir des 25 mètres de Samuel Eto’o repoussé par Victor Valdez et une reprise hors cadre de Diego Milito. Pendant ce temps fort de l’Inter, et sur une contre-attaque, c’est pourtant Barcelone qui a ouvert le score à la 19e minute grâce à son jeune attaquant Pedro servi sur un plateau par une passe en retrait de Maxwell. L’essentiel semblait fait pour les tenants du titre mais l’Inter ne s’est pas laissé démonter.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *