L’Inter garde le rythme, la Juventus ne renonce pas

L’Inter garde le rythme, la Juventus ne renonce pas

Ce succès n’a pourtant pas l’air de satisfaire l’entraîneur Jose Mourinho, dont l’équipe compte toujours sept points d’avance sur la Juve : «Pour rendre l’Inter encore plus compétitif, même sur la scène européenne, nous avons besoin de quelques retouches. J’ai deux approches: soit amener des joueurs de grand talent, soit réduire la moyenne d’âge de l’équipe.»
A San Siro, deux buts dans les dix premières minutes ont tué tout suspense dans ce choc des extrêmes entre le leader et la lanterne rouge. Bien servi par Dejan Stankovic, Esteban Cambiasso a ouvert le score d’un lob astucieux dès la 6e minute. Mais le grand artisan de cette victoire aura été Zlatan Ibrahimovic, désormais co-meilleur buteur avec Di Vaio de Bologne (19 buts).
Le Suédois, doublait la mise pour son équipe sur un penalty controversé (10e), Alessandro Mancini s’étant jeté à terre dans la surface après un très léger contact avec Carlos Valdez. Puis il parachevait la victoire des siens juste avant l’heure de jeu en justifiant sa réputation d’attaquant parmi les plus talentueux du calcio.
Ibrahimovic récupérait la balle des 30 m, se défaisait de trois défenseurs et, d’une superbe pichenette à l’entrée de la surface, envoyait le ballon dans la lucarne. «Ibrahimovic est un grand joueur, mais aucun joueur n’est plus grand qu’un club.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *