L’Italie, centre du ski mondial pour 5 ans

Après les Mondiaux dans les Dolomites, qui se terminent samedi, Bormio accueille en 2005 les Championnats du monde de ski alpin, Turin organise en 2006 les jeux Olympiques d’hiver et Anterselva est en 2007 le rendez-vous mondial des biathlètes. Les raisons : de fortes campagnes électorales selon le président de la Fédération internationale de ski (FIS), Gian Franco Kasper.
Pour le président de la Fédération italienne de ski (FISI), Gaetano Coppi, il s’agit tout simplement de pure coïncidence. Val di Fiemme avait déjà organisé avec succès les Mondiaux nordiques en 1991, Bormio s’est fait une réputation comme étape classique de la Coupe du monde de ski alpin et Turin, considéré comme outsider face à Sion (Suisse), a eu un soutien important du président de Fiat, Giovanni Agnelli, décédé en janvier. «Il s’agit d’un tour de force pour l’Italie», constate Maurizio Gandolfi, responsable du Comité d’organisation de Bormio. La station lombarde a investi environ 650.000 euros en publicité, voyages et frais pour les permanents en vue de promouvoir sa candidature.
Les moyens financiers et une autonomie de certaines régions d’Italie permettent de se lancer dans une telle entreprise. «Sans la FISI, nous n’aurions pas pu le faire», concède toutefois M. Gandolfi, rejoignant son collègue de Val di Fiemme, Pietro de Godenz.
Ce dernier évalue à 500.000 euros les pertes pendant la quinzaine. «Mais je pense qu’il s’agit d’un merveilleux investissement pour les années à venir». La président de la Fédération italienne de ski estime cependant que l’accumulation de grands événements commence à faire « trop ». Il est favorable à des Championnats du monde tous les quatre ans, comme pour les Jeux. Dans ce cas, « il faut revaloriser la Coupe du monde, en particulier la finale », souligne-t-il. Concentrer les Mondiaux sur les Alpes d’Europe, comme le fait la Fédération internationale, comporte « un risque de ghettoïsation », selon M. Coppi. « Je suis en faveur d’une politique de diversification » élargie sur d’autres continents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *