Liverpool et AC Milan s’imposent

Liverpool et AC Milan s’imposent

L’AC Milan contre l’Etoile Rouge Belgrade et Liverpool face aux Israéliens du Maccabi Haïfa (2-1) se sont difficilement imposés mercredi lors du 3 ème tour préliminaire aller de la Ligue des champions de football, avec de courtes victoires à domicile qui gardent le suspense intact pour les matches retour.
Accueillis à contre-cœur par l’UEFA malgré leur condamnation en Italie dans le scandale du Calcio, les Milanais tenaient à bien commencer leur compétition devant environ 50.000 spectateurs. Dès le coup d’envoi, l’Etoile Rouge créait pourtant le premier danger. Après un sprint sur l’aile droite, Jankovic centrait en retrait vers Georgiev, dont la frappe échouait sur la main de Dida, obligé de se coucher dès la 2 ème minute.
En manque de préparation physique, orphelins d’Andreï Shevchenko parti à Chelsea et avec une défense décimée par les absences de Nesta et Maldini, les Milanais installaient lentement leur supériorité.
Il fallait attendre la 22 ème minute pour voir une superbe combinaison aboutir à l’ouverture du score. D’une talonnade, Gilardino surprenait la défense serbe et laissait Kaka adresser une passe millimétrée à Inzaghi, qui battait froidement Randelovic près du point de penalty et fêtait ses 33 ans par un 36 ème but en Ligue des champions.
Liverpool s’est de son côté difficilement imposé face au Maccabi Haïfa (2-1), à Anfield.
Sorti du banc, l’attaquant chilien Mark Gonzalez a enfilé le costume du sauveur en enroulant un tir dans le but à deux minutes de la fin du match, alors que, contre toute attente, Boccoli avait ouvert la marque à la 29e minute de jeu en faveur des visiteurs. Pour Liverpool, le retour face à Haïfa s’avère plus que dangereux. Plus en raison du maigre avantage obtenu qu’il faudra défendre, qu’en raison des bombardements sur la ville israélienne. Le retour pourrait d’ailleurs avoir lieu en Ukraine, à Kiev, l’UEFA ayant jugé trop hasardeux de jouer un match en Israël en raison du contexte. Le but des Verts a ensuite eu le mérite de réveiller les Reds, qui, grâce à leur recrue Bellamy, présent pour reprendre un tir du jeune Franco-malien Mohamed Sissoko, égalisaient dans la foulée (1-1, 33). Dans Anfield Road, la pression montait, mais pas le nombre de buts. Après 15 minutes de jeu en seconde période, le buteur argentin Colautti était même tout prêt de redonner l’avantage au Maccabi. Sa tête passait cependant à côté. Benitez faisait alors jouer la profondeur de son banc, changeant Zenden et Bellamy pour Luis Garcia, intenable, et l’attaquant international anglais Crouch. Malgré une fin de match à l’avantage des Anglais, seul le Chilien Gonzalez parvenait finalement à tromper Davidovitch, trois minutes seulement après être entré en jeu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *