L’obligation de vaincre

Le onze national n’a pas d’autre choix que de gagner contre la Sierra Leone dimanche après-midi au complexe Mohamed V à Casablanca. Le sélectionneur national en est conscient. Baddou Zaki a en effet affirmé que nul autre résultat que la victoire n’est permis. «Nous jouerons pour remporter les trois points qui nous rapprocherons encore plus des phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations, prévues 2004 en Tunisie», a déclaré le coach national à «Aujourd’hui Le Maroc».
Et l’objectif est de taille. En cas de victoire, les deux équipes, co-leaders du groupe 7 avec un total de sept points, pourraient en effet assurer, en grande partie, leur qualification à ce rendez-vous footbalistique continental. Gagner dimanche permettrait aux nationaux d’entreprendre, sous de meilleurs auspices, le reste des éliminatoires, contre le Gabon le 21 juin et la Guinée Equatoriale le 6 juillet.
Pour cette rencontre décisive, qui sera arbitrée par un trio égyptien composé de Abdelfatah Essameddine, assisté par Salah Anwar El Berry et Haggag Azab Ibrahim, l’entraîneur de l’équipe nationale a fait appel à 23 joueurs dont 19 évoluant dans des championnats professionnels. Les quatre joueurs «locaux » sont les deux gardiens de but, le wydadi Nadir Lamiaghri et le massiste Abdelkarim Fakrouch, en plus des deux joueurs rajaouis Mustapha Bidodane et Nouredine Kacimi. Baddou Zaki a également renforcé les rangs de l’équipe nationale pour cette importante rencontre en faisant appel à deux nouveaux joueurs évoluant à l’étranger.  Il s’agit de Merouane Chemakh qui joue en première division française avec Bordeaux, et Houcine Kharja qui évolue en seconde division du Calcio au sein du FC Termana. Ce dernier joueur n’en revient pas. « C’est un grand plaisir pour moi de défendre les couleurs nationales et de côtoyer la bande à Chippo, Naybet et consorts », a-t-il déclaré à la MAP. Ce jeune footballeur a d’ailleurs déjà été contacté à deux reprises par l’entraîneur de l’équipe nationale olympique Mustapha Madih, mais n’a pu donner suite à ces convocations en raison de ses engagements avec son club. La même fierté d’appartenir à la sélection nationale est également ressentie par le sociétaire du club bordelais. Merouane Chemakh s’est déclaré «honoré». En attendant de voir ces deux jeunes talents à l’œuvre, une seule chose est sûre : ils feront tout leur possible pour se forger une place au sein de l’équipe nationale.
Nos internationaux, qui se trouvent en concentration depuis lundi dernier au centre Maâmora, se portent bien, à quelques exceptions près. Le capitaine des Lions de l’Atlas, Noureddine Naybet, et son remplaçant au brassard de capitanat lors du dernier match amical, Abdelilah Saber, n’ont pas pu s’entraîner mardi en raison de problèmes musculaires. Leur état n’est pas jugé inquiétant par le médecin de l’équipe nationale. Ils seront donc prêts le jour J.  Dimanche, la tâche de nos Lions ne sera pas facile. Le onze de la Sierra Leone n’est pas une proie facile. Il est vrai qu’à Freetown, la sélection nationale a fait match nul 0-0. Mais il est également vrai que « l’état de la pelouse sur laquelle cette rencontre s’est déroulée avait plus posé problème à nos internationaux que l’équipe contre laquelle ils jouaient », comme nous l’a affirmé Baddou Zaki. Cependant, la prudence reste quand même de mise. Les Mohamed Kallon, sociétaire de l’Inter Milan, John kister et Mustapha Sama, respectivement professionnels en championnats anglais et norvégien, ne se laisseront sûrement pas faire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *