L’OCK à deux doigts du sacre

L’OCK à deux doigts du sacre

Un duel tactique entre deux entraîneurs prudents. D’un côté, l’entraîneur de l’Olympique de Khouribga, Mustapha Madih, qui veut voir son équipe «terminer le championnat en beauté». De l’autre, Ladizlas Lozano, le coach du Wydad de Casablanca, qui lui espère voir les «Rouges» décrocher une place honorable en cette fin de saison. Les deux hommes qui partageaient la même ambition – la victoire – ont opté pour deux stratégies différentes.
Ainsi, Mustapha Madih a misé sur la ligne de défense de son équipe réputée d’ailleurs pour son efficacité. Le technicien français, Ladizlas Lozano, pour sa part, a élaboré un plan offensif.
Ce match au sommet de la 26ème journée du championnat national, disputé dimanche au stade Mohammed V, a connu plusieurs occasions de buts, mais s’est soldé par un nul blanc.
Pas de grand spectacle puisque la partie s’est transformée en un jeu d’échec entre deux techniciens qui se connaissent bien. Pourtant, le match avait bien débuté pour les «Rouges». Dominants en première mi-temps, les Wydadis ont créé plusieurs opportunités pour marquer. La plus dangereuse est survenue après une vingtaine de minutes de jeu. Sur un corner, le Wydad a failli ébranler les filets khouribguis si Boudlal Hamza n’était pas au bon moment et au bon endroit. D’une belle projection, le gardien de l’OCK parvient à dégager la balle d’un angle mort. D’ailleurs, les Phosphatiers doivent une fière chandelle à leur keeper qui leur a sauvé la mise à maintes reprises.
Avant cette attaque, les hommes de Mustapha Madih avaient effrayé le public casablancais lorsque le gardien des «Rouges» s’est trouvé cerné en plein vol par deux attaquants khouribguis (15ème). L’assaut survenu suite à un corner a failli mal se terminer pour les locaux si l’arbitre n’avait pas sifflé une faute en faveur du WAC.
La seconde période n’a pas connu de changements sauf que les Wydadis ont perdu un peu de leur agressivité. Cela n’a pas empêché les «Rouges» de menacer plusieurs fois le portier khouribgui. Vers la 80ème minute de la rencontre, l’attaquant du WAC, Hicham Louissi, lança un puissant missile en direction du poteau adverse, mais l’intervention du défenseur Morsadi Mohammed a été efficace.
Si le début du match a été marqué par une domination des protégés de Lozano, le dernier quart d’heure, lui, a été plutôt en faveur des visiteurs. À quelques minutes du coup de sifflet final, l’«ogre khouribgui» s’est déchaîné. Les coéquipiers de Mahdoufi, le grand absent de cette rencontre, ont multiplié les offensives, mais sans résultat positif. C’est ainsi que le match s’est acheminé vers le nul blanc. Un résultat qui n’arrange pas le Wydad qui espérait mettre la pression au leader. L’OCK, lui, s’en tire à merveille. En effet, l’équipe de Khouribga pourra dès la prochaine journée savourer le premier titre de son histoire.
Dans les autres matchs, le Hassania d’Agadir l’a emporté face au Moghreb de Fès (2-0). De son côté, l’équipe des FAR s’est offert une belle victoire à Tanger face à l’Ittihad (0-2). Quant au duel entre l’Ittihad Khémisset et le Mouloudia d’Oujda, il s’est terminé par un nul blanc (0-0) tout comme celui qui opposait le Kawkab de Marrakech à l’Olympic de Safi. Le COD de Meknès et la Jeunesse Massira, eux, se sont séparés sur un score de parité (1-1). Et l’AS de Salé, lui, poursuit sa descente aux enfers après sa défaite samedi face au Moghreb de Tétouan (0-2). Enfin, le Raja de Casablanca, l’heureux rescapé de la zone rouge, s’est contenté d’un match nul face au Difaâ El Jadida (1-1).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *