L’OCS et l’UTS assurent

La lutte à distance pour la première place du championnat GNF-2 s’est poursuivie entre les équipes de tête, qui ont toutes évolué à l’extérieur, lors de la 12e journée déroulée ce week-end. L’Olympique de Safi, leader de son état, ainsi que son dauphin l’Union Touarga Sport, n’ont pas raté le coche et ont ramené des victoires capitales. Des victoires à même de leur permettre de semer davantage leurs traqueurs. En effet, l’Olympique de Safi a vaillamment défendu son strapontin, en s’imposant (0-1) lors du derby régional à Marrakech, face au Nejm local en match avancé. L’OCS qui n’avait pu récolter qu’un seul point en deux matchs lors des deux journées précédentes – une défaite (0-1) chez le Rachad Bernoussi et un nul blanc face à la Renaissance de Berkane – aura ainsi pu rattraper le temps perdu. En effet, grâce aux trois points mis de côté, l’OCS a réussi à effacer l’effet négatif de ses récentes réalisations d’une part, et de prendre quelques longueurs d’avance salutaires de l’autre. Poursuivant direct à un seul point de différence, l’Union Tourga Sport ira sur les traces de son émule pour cette première place. L’UTS était l’hôte du Fath de Nador et a, au bout du compte, laissé des traces indélébiles suite à sa victoire respectable sur un score de 2 à 0. Hilal de Nador, qui occupait la quatrième place à l’issue de la 11e journée, aura réussi à se hisser d’une place au classement. Le Hilal Nador a en effet vaincu, à Casablanca, le Racing local, grâce à la petite marque. Actuellement, il occupe la place de second dauphin, à trois longueurs du leader. En revanche, le Difaâ Hassani Jadidi a effectué une sortie périlleuse chez la Renaissance de Berkane, qui s’est soldée par sa déconfiture sur un score de 2 buts à rien. Le DHJ a finalement cédé sa place au Hilal Nador, en prenant la sienne. L’on peut toutefois souligner que cette rencontre était frappée du sceau de la nostalgie, entre deux formations malheureuses qui avaient raté l’accession, lors des ultimes phases la saison écoulée. Par ailleurs, le Fath de Rabat a disposé (1-0) de l’Union Sportive de Mohammedia. Rachad Bernoussi s’est imposé dans la douleur dans le derby casablancais en battant la lanterne rouge Majd Madina (2-1). Le Wydad de Fès, qui partage le second siège éjectable avec le Tihad de Casablanca, a été tenu en échec par le Moghreb de Tétouan. Finalement, le Stade marocain s’est imposé à domicile (1-0) face au TAS.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *