L’OCS menacé

Contrairement à la journée précédente, qui s’était déroulé sous le signe des matchs nuls, la 11e journée du Championnat du GNF-2 a plutôt été riche en victoires. À commencer par la plus saillante, celle de l’Union Touarga Sport sur le Racing de Casablanca (4-2), cette victoire aura permis aux locaux de gagner du terrain et de s’approcher jusqu’à menacer le leader, l’Olympique de Safi en l’occurrence. Notamment que l’OCS a été tenu en échec à domicile par la Renaissance de Berkane (0-0). Un nul blanc à l’issue duquel les Séfianis ne glanent qu’un seul point et, de facto, se retrouvent rejoints par les prétendants gravitant dans leur sillage. Les Touarguis, larges vainqueurs des casablancais du RAC, se repositionnent sur l’échiquier, mais restent cependant sous le regard inquisiteur du Difâa Hassani d’El-Jadida. En effet, en plus de l’UTS qui ne compte plus qu’une longueur de retard sur l’OCS, le Difaâ Hassani Jadidi s’est également hissé au classement, suite à sa victoire sur le Rachad Bernoussi par la petite marque (1-0). Ces dénouements ont fait que chacun des clubs composant le trio de tête n’est séparé par son poursuivant que par un seul point. Les équipes qui suivent, de près, sont également sujettes au même constat, il s’agit notamment de Hillal Nador (18 points), Fath Nador (17 points) et le Moghreb de Tétouan (17 points). Aussi, ce rapport de force ne manquera pas d’engendrer une lutte sans merci lors des journées à venir. Hillal Nador est sorti vainqueur contre le Nejm de Marrakech (1-0). Son frère ennemi, le Fath, n’a pu faire mieux qu’un match nul (2-2) contre le Tihad de Casablanca, tandis que le Moghreb de Tétouan s’est imposé à domicile contre le FUS de Rabat (1-0). Cette défaite du Fath de Rabat est un coup dur, un de plus, pour un FUS qui ne cesse de perdre du terrain. Désormais laissés à des longueurs en arrière, les fusistes auront du mal à s’en remettre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *