L’Olympic de Safi seul en tête

Pas de changement dans le haut du classement du GNF II après la victoire à l’extérieur de l’Olympic de Safi et l’Ittihad Touarga à l’issue de la 18e journée, disputée samedi et dimanche derniers. Toujours cinq point d’avance séparent les deux prétendants à la montée l’Olympic de Safi et son dauphin l’Ittihad Touarga. En déplacement à Tétouan, où il a affronté l’équipe locale du Moghreb de Tétouan, l’Olympique Safi s’est imposé avec l’art et la manière en minant son adversaire du jour sur le score sans appel de 3 à 0. Un large succès qui en dit long sur l’ambition et la volonté du club safiot de retrouver cette saison le groupe d’élites, pour la première fois de son histoire. Son principal poursuivant, l’Ittihad Touarga, n’a pas trébuché. Lui, non plus, n’a pas laissé passer l’occasion pour ramener les trois points de la victoire de l’extérieur face au Widad de Fès (2-1), une équipe menacée de relégation et qui a du mal à sortir de la zone dangereuse.
C’est une victoire de plus qui s’inscrit à l’actif du club, la neuvième depuis le début du championnat. D’une pierre deux coups pour l’Ittihad Touarga. Une bonne opération qui lui permet, non seulement de rester coller au leader, mais aussi de talonner son poursuivant direct, Hilal Nador, auteur d’un nul vierge loin de ses bases face à l’Ittihad de Mohammédia. Une bonne affaire également pour le quatrième du championnat, le Stade Marocain, qui a réussi à grignoter quelques points après son score fleuve à domicile face à la Renaissance Sportive de Berkane (4-1), une équipe en mal d’être ces derniers temps et qui n’arrive pas à se relever.
Deux points seulement séparent, désormais, le Stade Marocain (28) du Hilal Nador (30). De son côté, le Difâa El Jadidi, qui reste sur deux défaites consécutives, n’a pas pu se ressaisir dimanche dernier. Au contraire, il a subi une sévère défaite (1-0), la sixième depuis le début du championnat, contre une équipe qui se bat, corps et âme, pour échapper à la relégation, à savoir Majd Al Madina, 14e avec 18 points. Après cette déroute, le DHJ occupe la cinquième position du classement général à l’issue de la 18e journée du championnat du GNF II avec 26 points. Cette surprenante défaite a fait, surtout, l’affaire du Rachad Bernoussi qui a réussi à s’imposer à l’extérieur sur le terrain du Fath de Rabat (0-2), qui, après ce déboire, se trouve à 8 points de la deuxième place, synonyme d’ascension.
Dans le derby casablancais tant attendu, qui a mis aux prises l’Ittihad au RAC (Renaissance Bidaouia), la victoire est revenue à cette dernière sur le petit, mais précieux score de 1 à 0. Les hommes de Mendoza ont su arracher les trois points de victoire. Ils n’ont pas fait de cadeau à leur voisin, le TAS, lanterne rouge du championnat du GNF II, avec 13 points seulement. Grâce à cette bonne performance à l’extérieur, le RAC occupe la 9e position avec 23 points. La dernière rencontre de cette 18e journée, entre le Fath Nador et le Najm de Marrakech, n’a pas tenu ses promesses. Elle s’est achevée sur un score de parité (0-0).
Un matche nul qui n’arrange personne, surtout le club marrakchi, puisqu’un seul point seulement le sépare de Majd Al Madina, qui a créé la surprise après sa victoire sur le DHJ.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *