Louzani à la JSM

Louzani à la JSM

La valse des entraîneurs reprend de plus belle dans le championnat national de football. La jeunesse Sportive Al Massira (JSM) a ouvert le bal cette saison avec le limogeage de son entraîneur Abdellah Blinda, quelques journées à peine après le début de la compétition. L’ex-sélectionneur de l’équipe nationale de football a été remplacé par un autre cadre technique qui avait pris en main les destinées des Lions de l’Atlas, Abdelkhalek Louzani en l’occurrence. « Les dirigeants de la JSM m’avaient contacté il y a près d’une semaine et m’ont proposé d’entraîner l’équipe. J’ai été très intéressé par leur offre et nous avons conclu un accord de principe en attendant d’officialiser le contrat », a déclaré le nouvel entraîneur du club sahraoui. Ce dernier devait d’ailleurs se déplacer à Laâyoune mardi pour finaliser son contrat avec les dirigeants de son nouveau club. Sa durée, en plus de ses termes financiers doivent notamment être discutés lors de cette visite. Pour ce qui est des objectifs fixés par Abdelkhalek Louzani, ce dernier garde la tête sur les épaules. «Le football n’est pas synonyme de titres et de sacres. Seize équipes se disputent le championnat national, mais en fin de compte, une seule d’entre elles décroche le titre», explique-t-il. Le championnat ne fait donc pas partie de la liste des priorités fixées par le cadre technique national. Sur cette liste, la mise sur pied d’une bonne équipe, compétitive, avec qui il faut compter dans l’avenir arrive en tête. «Pour animer un championnat, il ne faut pas seulement compter sur deux ou trois équipes. D’autres clubs, formés de jeunes footballeurs, doivent entrer en jeu, et ce en vue de pimenter la compétition. La Jeunesse d’El Massira fait partie de cette catégorie ». Pour y arriver, une seule manière selon Abdelkhalek Louzani, la formation et l’encadrement des footballeurs en herbe. « On ne peut pas constituer une bonne équipe sans une base de jeunes joueurs capables de prendre la relève. Ma mission au sein de la JSM touchera à cet aspect bien évidemment». Après sept journées du début de la saison, le club de Laâyoune s’est séparé de son entraîneur, Abdellah Blinda. Les raisons de ce départ sont claires : les piètres résultats recueillis par le club cette année en championnat de première division du Groupement national de football. L’équipe se trouve en effet à l’avant dernière position du classement avec quatre points au compteur, glanés en huit rencontres. Après quelques deux mois de compétition, le club n’a toujours pas pu s’imposer. Son total de points a été récolté suite à des matches nuls, dont trois à domicile. Cette série noire a continué samedi dernier pour le compte de la huitième journée du GNF I. La Jeunesse d’Al Massira a été battue par les FAR au complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat. Les joueurs de laâyoune, sous la houlette de l’entraîneur adjoint Mustapha Lâasri, avaient pourtant produit un très bon football, ne s’inclinant qu’à cause d’un unique but marqué en fin de rencontre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *