Lutte : bon début pour le Maroc

Lutte : bon début pour le Maroc

Malgré le doute qui planait sur le résultat de la jeune équipe nationale dans la 25ème édition du Championnat d’Afrique, celle-ci n’a pas déçu. Elle montrer un nouveau visage sur le tapis, digne de la confiance misée sur elle puisque nos trois lutteurs engagés ont tous montés sur le podium. C’est ainsi que Nabil Nazih le sociétaire des FAR (48 kg), a décroché la médaille d’argent et a raté de justesse la médaille d’or arrachée par l’Egyptien Karim Ibrahim (48 kg), champion d’Afrique à Casablanca lors de la 24ème édition, un lutteur en possession d’une grande expérience.
La deuxième médaille de bronze fut l’œuvre du jeune Saïd Moula du WAC dans la catégorie des 74 kg vainqueur du champion d’Egypte Ibrahim Ahmed, de l’Algérien Benfouzri Mohamed Aziz et du Sud-africain Addinall Rachid, avec seulement une défaite concédée face au Tunisien Banani Fathi le médaillé d’or. Au fait, le manque d’expérience du jeune espoir marocain lui a valu la médaille de bronze alors qu’il méritait amplement la plus haute marche du podium. La troisième médaille de bronze de cette première journée consacrée à la lutte greco-romaine fut à l’actif du sociétaire du (RSIB) Raja de Sidi Aïssa de Béni Mellal, Ben Aïda Mostapha dans la catégorie des 120 kg.
Ce dernier a combattu des lutteurs qui lui sont nettement supérieurs au poids. À signaler que ce même lutteur est engagé dans la catégorie des 96 kg en lutte libre qui est sa spécialité. Pour sa part, la lutte féminine, entamée depuis le vendredi dernier, a déjà donné une médaille de bronze à la marocaine Kawtar Othmani (48 kg) (USM). Dans cette même compétition, deux lutteuses marocaines sont entrées en lice. Il s’agit en l’occurrence de Daomoune Ghariba (59 kg) du Rachad d’El Jadida et de Hayat Ruassir (67 kg). Le championnat d’Afrique devait se poursuivre avec la lutte libre homme et prendre fin la matinée du dimanche 14 mai 2006. Les compétiteurs représentant l’Algérie, la Namibie, le Maroc, la Guinée Bissaou, le Nigeria, la Tunisie, l’Egypte, la RSA et le Sénégal ont tous un seul objectif, celui d’avoir une place au podium, harangues en cela par un public nombreux et enthousiasme.
Le président de la FILA (Fédération Internationale des Luttes Associées) s’est déclaré plus que satisfait du niveau technique de tous les pays participants. Étant donné qu’il suit cet événement depuis la première édition.


Correspondant spécial à
Prétoriat – Afrique du Sud

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *