Lutte gréco-romaine : le combat était dur

La fédération royale marocaine de luttes associées est rentrée dans le vif du sujet en organisant les samedi 18 et dimanche 19 mars dans la salle omnisports de Sidi Moumen, le championnat national de lutte individuel gréco-romaine. Le WAC, le Raja de Casablanca, l’Asfar, le club de Buschido, le club Budoka, l’Amjad de Sidi Othmane, la jeunesse sport de Sidi Moumen, le TAS, l’Ejsc, la RS Kénitra, l’USM ont bataillé ferme pour monter sur le podium, harangués en cela par un public nombreux et passionné, constitué en majorité par des jeunes assoiffés de ce genre de compétition.
Malgré la participation massive des clubs et associations, il faut signaler l’absence du DHJ, Mazagan, le Raja de Sidi Aaïssa de Béni-Mellal et le KAC de Kénitra. Selon un responsable fédéral, ces clubs disposent d’une pléiade de bons lutteurs dans le style de lutte libre et féminine qui aura lieu le week-end prochain dans la salle du complexe sportif Mohammed V. Le président de la fédération royale marocaine des luttes associées s’est déclaré plus que satisfait des résultats obtenus surtout par les nouveaux lutteurs dans les différentes catégories de poids. Pour ce qui est des combats, le tirage au sort effectué la matinée du samedi n’a pas été clément avec certains ex-champions du Maroc de l’édition précédente qui ses sont rencontrés dans les phase éliminatoires. Chose qui a causé l’élimination de certains d’entre eux, alors qu’ils étaient susceptibles de figurer sur le podium. Comme toutes les disciplines sportives, la lutte obéit à des règles qui constituent la loi du jeu et définissent sa pratique dont l’objectif est de tomber l’adversaire ou le vaincre aux points. Dans le style gréco-romain, qui est consacré à cette compétition, il est formellement interdit de saisir l’adversaire en dessous de la hanche, de faire des crocs-en-jambe et d’utiliser activement les jambes dans l’exécution de toute action.
En somme, tous les lutteurs se sont donné rendez-vous le week-end prochain pour le championnat du Maroc de la lutte libre et lutte féminine dans la salle du complexe sportif Mohammed V.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *