Lutte : L’USM et WAC en apothéose

Lutte : L’USM et WAC en apothéose

Le week-end dernier les cadets de la discipline de lutte se sont exprimés librement en faisant preuve d’une grande bravoure et d’un fair-play exemplaire.
Avant d’enchaîner avec le tournoi international feu Haj Hamid El Oufir qui aura lieu à Casablanca du 21 au 23 juillet 2005 à la salle du complexe sportif Mohammed V, la Fédération royale marocaine des luttes associées n’a voulu en aucun cas priver les cadets de leur championnat, bien que les moyens mi à disposition restent cependant limités. En effet, plus de 5 clubs affiliés à la Fédération Royale marocaine de lutte (FRML) ont pris part à cette compétition. Une compétition qui a, en outre, donné lieu à un nombre important de combats à travers lesquels les jeunes lutteurs se sont exprimés en récitant toutes les techniques inculquées par leurs encadreurs respectifs. Il s’agit en l’occurrence des prises de grandes amplitudes qui sont sanctionnées selon la nouvelle réglementation par 5 points, la ceinture de côté en pont, le double «ramassement» de jambes et autres prises comme le tour de hanche et fête, sans compter le nombre important des prises de tombés. Plusieurs catégories de poids reconnus par la (FILA) ont été mis en jeu du 48 kg au 120 kg dans deux types de luttes, la lutte gréco-romaine, et la lutte libre. La compétition s’est déroulée dans la salle fédérale située dans l’enceinte du complexe sportif de Bourgogne à Casablanca.
La pesée qui est un élément essentiel s’est déroulée dans la matinée en présence du médecin de la fédération le Dr Chahi Abdelghani et le coup arbitral sous la direction de l’ex-champion d’Afrique Ali Laghgar et le directeur de la commission technique et d’arbitrage Haj Mekki El Oufir. L’USM s’est taillée la part du lion dans la lutte gréco-romaine avec quatre médailles d’or ce qui lui a permis de s’octroyer la première place au classement général avec 49 points.  Pour ce qui est de la lutte libre le WAC comme d’habitude n’a laissé aucune chance à ses concurrents pour enlever à son tour le titre de ce type de lutte avec 47 points. Le niveau technique était plus que satisfaisant, puisque tous les athlètes étaient soumis à une préparation pensée au niveau de leurs clubs respectifs, et ce malgré les moyens insuffisants alloués aux écoles des jeunes catégories.  En marge de cette manifestation, la FRML a donné une réception aux lutteurs et lutteuses qui se sont illustrés lors du dernier championnat d’Afrique des nations qui s’est déroulé à Casablanca. Très bonne initiative à travers laquelle nos lutteurs et lutteuses ont été récompensés et en présence de plusieurs personnalités.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *