Lyon accroché par Marseille

Lyon accroché par Marseille

L’affiche tant attendue entre l’OL et l’OM n’a pas tenu ses promesses mais qu’importe pour les Marseillais, qui conservent la 2e place à trois petits points d’un OL qui apparaît en déclin. Les Lyonnais, déjà corrigés à domicile mercredi par le Bayern Munich en Ligue des champions (3-2), accumulent, en effet, les déboires et n’ont plus gagné en L1 depuis le 16 novembre alors que le championnat leur semblait acquis il y a tout juste quelques semaines. Le retour de suspension de Juninho n’a pas permis de relancer une équipe qui n’est plus que l’ombre de celle qui a dominé la L1 durant les sept dernières saisons.
Désormais, Lyon n’est à l’abri de personne puisque seulement six longueurs le séparent de la 8e place occupée par Nice.
Outre le dauphin marseillais, l’OL doit se méfier du retour en force de Bordeaux (3e) et de Paris (4e). Les Girondins, que l’on croyait habitués à l’inconstance, se sont replongés avec sérieux dans le championnat, quatre jours après leur piteuse prestation à Rome (défaite 2-0) et leur élimination de la C1.
Vainqueurs au Mans (3-1), ils en ont également profité pour soigner leur attaque (la 2e de la L1 derrière Marseille avec 27 buts) avec notamment la 10e réalisation de Cavenaghi, qui rejoint Hoarau et Gignac, auteur d’un doublé avec Toulouse contre Saint-Etienne (3-1), en tête du classement des buteurs. Mais il faudra également compter avec Paris, redevenu un candidat naturel aux places d’honneur. La victoire ramenée d’Auxerre (2-1) n’a fait que confirmer le nouveau visage du PSG après deux saisons cauchemardesques.
Si l’ambition officielle reste «le premier tiers du championnat», les joueurs de Paul Le Guen évoquent déjà entre eux «un objectif secret» comme l’avait révélé Stéphane Sessegnon après le succès contre Lyon (1-0). Le milieu béninois, double buteur après avoir offert deux passes décisives la semaine dernière contre Le Mans, a d’ailleurs joint le geste à la parole.
Rennes (5e) a, en revanche, lâché prise contre Nantes (0-0) même s’il a porté sa série d’invincibilité à 16 matches. Les Bretons voient poindre la menace de Toulouse, requinqué après sa victoire contre les Verts et en embuscade à la 6e place.
Nice, battu au stade du Ray par Lille (1-0), a également perdu la bonne cadence avec une troisième rencontre consécutive sans victoire. Les Aiglons, qui occupaient la 2e position du classement à l’issue de la 15e journée, rentrent petit à petit dans le rang alors que Lorient (9e), qui a ramené un large succès du Havre (3-1), la nouvelle lanterne rouge, poursuit au contraire sa folle remontée (5 matches d’affilée sans défaite).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *