Lyon cale face à Valenciennes

Lyon cale face à Valenciennes

Rien à voir avec l’OL vainqueur de la Fiorentina (2-1) mardi en Ligue des champions: contre Valenciennes, il était privé de Benzema (blessé à une cuisse et absent quinze jours) et de Juninho (suspendu), et les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Gerland tranchaient avec la douceur toscane. De surcroît, les Lyonnais sont tombés sur un Penneteau proprement héroïque, malgré la boue, dans les cages de VA, qui reste néanmoins relégable (19e). L’arbitre, M. Coué, a défendu mordicus sa décision de faire jouer la rencontre malgré les trombes d’eau. «Il y eu un match joué dans de bonnes conditions, avec un petit peu d’eau sur certaines parties du terrain. C’est tout».
«C’est une énorme satisfaction car on ne donnait pas cher de nos chances à Gerland», s’est félicité de son côté Antoine Kombouaré. C’est le point de l’abnégation et de la combativité. Les conditions de jeu étaient favorables pour défendre». «Ce n’est pas du football», a jugé pour sa part Claude Puel, qui a regretté de «(perdre) deux points».
Toujours est-il que le premier test de la saison sans les buteur et capitaine maison s’est révélé infructueux pour l’OL. Après sa défaite à Paris (1-0), il donne à nouveau l’occasion à ses poursuivants immédiats de grignoter sa marge de leader.
Marge provisoirement portée à six points avec Nice, qui n’a pu jouer samedi contre Grenoble en raison d’un terrain rendu impraticable par la pluie. Une décision devait être prise dimanche matin à 10h00, selon la Ligue qui a précisé que le match pourrait se jouer le jour-même à 17h00.
Bordeaux, sans Gourcuff, légèrement blessé à l’échauffement (douleur à une cuisse), s’est heurté à un bon Richert dans les cages sochaliennes, et reste à huit points de Lyon, avec son 3e match consécutif sans victoire en L1.
Dans le bas de tableau, Nantes a engrangé trois bons points dans l’optique du maintien, sur le terrain du Havre (2-0), lui chipant ainsi sa 16e place. Quatrième victoire et quatre points d’avance sur le premier relégable: les Canaris respirent un peu mieux. Souffle et inspiration, il leur en faudra la semaine prochaine face à… Lyon. «Cette victoire est importante, car elle nous permet de travailler dans la continuité de ce que nous démontrons depuis deux ou trois matches», s’est rassuré Elie Baup. Plus haut, Lille a raté l’occasion de revenir au pied du podium en étant tenu en échec par Lorient (1-1). Le Losc avait pourtant ouvert le score, par Bastos (son 6e but cette saison), mais Rami égalisait en marquant contre son camp, sous la pression de Gameiro.
Bonne opération également de la part du Mans, vainqueur de Caen (2-0) et qui prend la position de sa victime du jour (9e). Après sa glissade au gré des quatre défaites sur les cinq derniers matches, le MUC a retrouvé de l’allant grâce à deux buts signés Maïga et Gervinho sur des actions collectives de toute beauté.
Dans le ventre mou, Monaco, qui restait sur une victoire sur Le Mans justement, a bissé en l’emportant à Auxerre (1-0), sur une frappe soudaine de Pokrivac, trois jours après avoir fêté ses 23 ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *