Lyon et Lille dans une mauvaise passe

Lyon et Lille n’ont pas bien digéré leurs soirées mouvementées en Ligue des champions, ratant leurs retrouvailles avec la Ligue 1, ce week-end lors d’une 26e journée qui a vu la rechute du Paris SG, battu au Parc des Princes par Saint-Etienne (2-0) et de nouveau aux portes de la relégation.
Les deux représentants français en 8e de finale de C1 ont semble-t-il encore en travers de la gorge le dénouement cruel des matches aller. Les Lyonnais, dans l’incertitude sur leur avenir continental après le nul ramené de Rome (0-0), sont passés tout près de l’humiliation à domicile face aux Sochaliens (3-3).
Menés 3-1, ils n’ont évité la défaite que grâce à un but de Wiltord à la dernière minute et surtout une égalisation inespérée de Juninho sur penalty dans le temps additionnel. Les quintuples champions de France, qui croyaient en avoir fini avec leurs difficultés du début d’année après leurs succès face à Lorient et à Lille, ne sont pas totalement guéris. Mais ils auront tout de même noté avec délice le nul concédé in extremis par leur dauphin lensois à Bollaert face à Nancy (2-2) qui maintient leur avance à 13 points.
Pour les Lillois, la pilule est encore plus rude à avaler et le coup franc malicieux et controversé de Giggs toujours dans les mémoires. Au lendemain du rejet par l’UEFA de la réclamation du LOSC et la confirmation de la victoire de Manchester United (1-0), les Nordistes ont encore cédé en toute fin de match, cette fois à Nice (2-1), et relancé sans le vouloir la course pour le maintien.
L’OGCN a, en effet, enregistré sa quatrième victoire d’affilée et s’extrait ainsi de la zone de relégation, abandonnée à Valenciennes après sa défaite à Bordeaux (2-1).
Cette belle série ajoutée au rôle de trublion joué par Troyes, impérial sur sa pelouse avec un 4e succès d’affilée face à Lorient (3-0), complique la tâche du PSG. Le club de la capitale, vaincu au Parc des Princes par Saint-Etienne, ne devance Valenciennes qu’à la faveur d’une meilleure différence de buts.
Les Parisiens pensaient en avoir pratiquement terminé avec leurs déboires après quatre succès en autant de rencontres dont deux en L1 (contre Monaco et à Nancy). Mais les Stéphanois les ont ramenés sur terre, démontrant une nouvelle fois que le chemin serait long vers le maintien.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *