Lyon ne fait qu’une bouchée de Real

La victoire est sans appel. Non seulement elle remet les compteurs d’un des plus grands clubs européens, le Real Madrid, à zéro, mais elle place également un autre, respecté mais sans pour autant craint, dans la galaxie des équipes les plus redoutables dans la Ligue des champions, entamée mardi dernier. La rencontre qui a opposé l’Olympique lyonnais au club madrilène, le soir du même jour à Gerland, son résultat et son déroulement ont renversé tous les pronostics. Et c’est Lyon qui l’a emporté par trois buts à zéro. «On a fait un très bon match face à une excellente équipe du Real, quoi qu’en dise la presse espagnole», a souligné l’entraîneur lyonnais, Gérard Houllier.
Voilà qui tranche avec l’attitude des autres clubs français  engagés dans cette compétition et qui affichent d’ores et déjà une grise mise, Marseille,le PSG  et AS Monaco faisant dans le meilleur des cas du surplace, quand ils ne traversent pas de crises. Lyon, lui, a déjà entamé sa marche vers les sommets du football européen. « On avait déjà gagné en respect mais c’est une nouvelle étape qui a été franchie », s’est réjoui le président Jean-Michel Aulas, à la tête d’une équipe qui se retrouve soudainement sans rivaux dans la Ligue1 française. Lyon reste encore loin de l’OM ou de Saint-Etienne. Les quatre titres remportés d’affilée (2002-2005) en font le club N.1 de la décennie.
Si Juninho, dont chaque coup de pied arrêté est une occasion de but, se distingue, c’est encore plus le collectif, sans failles apparentes, qui ressort. L’effectif semble suffisamment riche pour bâtir deux équipes compétitives. Un profil qui n’est pas sans rappeler ceux du FC Porto et de Liverpool, les deux derniers vainqueurs.
Vierge de tout trophée, loin des grosses cylindrées du continent avec un budget de 105 M euros, Lyon multiplie les claques contre ses adversaires.
Pour le journal l’Equipe, il a aussi adressé, mardi soir, un message à l’Europe de football. « Le message est clair : en battant un grand d’Europe (…), les Lyonnais ont confirmé qu’ils avaient doucement changé de statut et qu’ils ne s’imaginaient pas de limite en cette Ligue des champions qui peuple leurs rêves», écrit-il.
Après avoir mis la France à ses pieds, Lyon rêve de jouer dans la cour des grands d’Europe et l’a déjà fait un soir. L’avenir dira si le succès 3-0 sur le Real Madrid, dès la première journée de la Ligue des champions, a marqué le début d’une épopée. Il y avait eu, certes, une victoire sur le même score face au Bayern de Munich en 2001 mais sans suite ni conséquence sur le reste de la compétition.

 Les matchs à jouer le 28 septembre
Groupe E :
Schalke 04 – Milan AC
Fenerbahçe – PSV Eindhoven

Groupe F :
Rosenborg – Lyon
Real Madrid – Olympiakos
Le Pirée

Groupe G :
Liverpool – Chelsea
Anderlecht – Betis Séville

Groupe H :
Inter Milan – Glasgow Rangers
FC Porto – FC Bratislava
Les deux premiers qualifiés pour les 8e de finale.
. Le 3e est reversé en 16e de finale de la Coupe de l’UEFA.
. En cas d’égalité de points, les équipes seront départagées aux matches particulier entre elles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *