Malawi-Maroc : premier pas vers 2006

Malawi-Maroc : premier pas vers 2006

Un long et sinueux marathon se déroulera en Afrique, du 4 juin 2004 au 7 octobre 2005. 25 équipes, réparties en 5 groupes, disputeront 150 rencontres, pour tenter d’arracher leur qualification pour la Coupe d’Afrique des nations et la Coupe du monde, qui se dérouleront en 2006. Le Maroc, récent finaliste de la compétition africaine, est engagé dans ce double tournoi éliminatoire au sein du groupe 5 où évoluent également la Tunisie, le Kenya, le Botswana, la Guinée et le Malawi. Et c’est justement contre ce dernier adversaire que les Lions de l’Atlas entreront en lice samedi. Un adversaire à leur portée, mais comme le ballon rond n’a pas de logique, tout peut arriver. Le sélectionneur national, Badou Zaki, en est conscient. «Le match contre la sélection du Malawi sera la première escale de cette longue route semée d’embûches que les marocains doivent négocier avec sérieux pour enlever le sésame de leur cinquième qualification pour le Mondial», a-t-il déclaré. Lors de cette rencontre, plusieurs absences sont à noter. Celles du stabilisateur et capitaine de l’équipe Noureddine Naybet et de l’attaquant Jaouad Zaïri, qui ont des rôles déterminants dans la formation type. Mais l’entraîneur national a d’autres tours dans son sac, notamment les Talal El Karkouri et Abdelilah Fahmi au niveau de la ligne défensive mais également les Youssef Hadji, Marouane Chammakh, Abdelaziz Ahnafouf ou encore Nabil Baha au niveau de l’attaque.
La vigilance sera donc le principal mot d’ordre des nationaux dans leur déplacement à l’autre bout du continent africain. De nombreux observateurs mettent la première place qualificative à la Coupe du monde germanique entre deux sélections, ces deux mêmes qui ont disputé la finale de la dernière CAN, tunisienne et marocaine en l’occurrence, mais c’est plutôt à celle qui saura gérer l’ensemble des dix matches en ramenant surtout des victoires de ses déplacements qui aura l’avantage dans cette course. L’élimination de la sélection nationale du dernier mondial asiatique due principalement à la perte de points dans le premier match en Namibie (0-0) est toujours dans les esprits. En bon connaisseur du ballon rond africain, l’ancien capitaine des Lions de l’Atlas ne sous-estime donc pas son adversaire de samedi. Il n’hésite pas à mettre en avant le dernier résultat des Malawites face à la Zambie (0-2). Un match certes amical mais qui en dit long sur leur détermination à jouer les trouble-fêtes. «Toute l’équipe est consciente de la difficulté de sa mission mais les joueurs sont déterminés à ramener dans leur escarcelle les trois points qui doperont leur moral et leur permettront de préparer dans de meilleures dispositions la seconde sortie, le 19 juin à Casablanca, en recevant le Kenya», a précisé le coach national.
Ce périple africain vers la capitale malawite, Nyassaland, a commencé mercredi dernier quand les poulains de Badou Zaki ont pris un avion spécial pour le Gabon, escale de 24 heures durant laquelle a été programmée une séance d’entraînement jeudi soir. Ce n’est que vendredi qu’ils devraient rallier la capitale de cet Etat limitrophe de la Zambie, du Zimbabwe et du Mozambique. Le Maroc jouera au Malawi mais l’attention se dirigera également vers deux autres capitales africaines, Tunis qui abritera la rencontre Tunisie-Botswana. La première sortie officielle des poulains de l’entraîneur français, Roger Lemerre après leur sacre africain est très attendue. Un résultat positif ne sera donc pas une surprise.
Les deux équipes restantes du groupe 5, le Kenya et la Guinée joueront à Nairobi alors que la FIFA vient de suspendre l’équipe locale de toute participation internationale, la Coupe du monde en tête. Un émissaire marocain, le nouveau arrivant au staff technique, Hassan Eddine Dallal en l’occurrence, va assister à ce match. Il est à signaler que le premier du groupe se qualifiera au Mondial alors que les billets de la CAN égyptienne sont réservé aux trois premiers.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *