Manchester fait forte impression

Manchester fait forte impression

Manchester a frappé les esprits en s’imposant (2-0) sur la pelouse de l’AS Rome avec deux buts de Cristiano Ronaldo et Wayne Rooney. De son côté, Barcelone est allé gagner (1-0) face à Schalke 04 grâce au jeune prodige Bojan Krkic (17 ans). Battu (2-1) au stade Olympique de Rome à ce même stade de la compétition l’an passée, Manchester United a démontré qu’il était revenu plus fort cette saison, qui marque aussi le 40e anniversaire du premier de ses deux titres européens. Certes, le leader de Premier League a été dominé par les Italiens qui avaient éliminé le Real Madrid au tour précédent, mais a fait preuve de ce réalisme qui est en général l’apanage des formations transalpines. Les Mancuniens ont ouvert le score avant la pause sur un de leurs rares mouvements dans la surface de réparation. Sur une accélération de Wayne Rooney, le ballon est parvenu à Paul Scholes dont le centre aérien a été repris de la tête par Cristiano Ronaldo pourtant parti de loin (39e). En début de seconde période, les Romains auraient égalisé sans une rare maladresse de leur part devant la cage d’Edwin Van Der Sar. Ils ont ensuite pris un vrai coup de poignard sur une maladresse de leur gardien brésilien qui profitait à Rooney toujours au bon endroit pour conclure (66e). Barcelone a été moins brillant mais a obtenu un succès précieux pour le moral et l’ambiance du groupe alors qu’il traverse une phase difficile en championnat dont il vient de perdre la deuxième place qualificative pour la Ligue des champions. Sur la pelouse de Gelsinkirchen, Barcelone a eu la chance d’ouvrir le score rapidement (12e) en bénéficiant de la complicité involontaire du jeune portier de Schalke 04 Manuel Neuer qui pourtant, au tour précédent, avait été le héros de son équipe en arrêtant deux frappes portugaises lors de la séance des tirs but à Porto. Sur une frappe un peu excentrée de Thierry Henry, Neuer laissait échapper la balle et le jeune Bojan Krkic en embuscade au deuxième poteau n’avait plus qu’à pousser le cuir dans le but vide. Par la suite, le Barça, dernier représentant espagnol en quart de finale, a souffert mais s’est sorti du piège allemand grâce à sa grande maîtrise technique. Dominants, les joueurs de Schalke 04 ont beaucoup tiré au but en se montrant très imprécis.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *