Marat Safin quitte Bercy par la petite porte

Triple vainqueur de l’épreuve, l’ancien numéro un mondial, retombé au 31e rang, a été battu 6-0 7-6 par le qualifié argentin Juan Monaco, qui lui rend 18 places au classement. «Je vais voir si je continue. Je dois réfléchir. Ces trois dernières années ont été trop intenses. Je n’ai rien à montrer, rien à prouver», a dit le joueur, qui aura 29 ans en janvier. La première demi-heure de la rencontre a été un calvaire pour Safin qui cédait le premier set 6-0 en 20 minutes et se trouvait mené 2-0 dans le deuxième quatre minutes plus tard. Dans un sursaut d’orgueil, le Russe refaisait son break de retard et parvenait à conserver son engagement jusqu’au jeu décisif, finalement remporté 7-4 par Monaco, après une heure et 19 minutes. Autre ancien vainqueur du tournoi (2005), le Tchèque Tomas Berdych a été beaucoup plus heureux, passant le premier tour en battant le qualifié américain Robby Ginepri 6-4 7-5. Berdych, retombé au 22e rang mondial après avoir été neuvième en 2007, s’est imposé en une heure et 26 minutes, gagnant ainsi le droit d’affronter au deuxième tour le Suisse Stanislas Wawrinka, tête de série numéro 12. Demi-finaliste l’an passé, le Chypriote Marcos Baghdatis a lui été contraint à l’abandon, vaincu par son dos, alors qu’il était mené par l’Américain Sam Querrey (7-5 6-7 3-2). Querrey sera opposé pour une place en huitièmes de finale à l’Ecossais Andy Murray, quatrième joueur mondial et vainqueur successif du Masters Series de Madrid et du tournoi de Saint-Pétersbourg, ces deux dernières semaines. Après Richard Gasquet, qui avait déclaré forfait la veille, Baghdatis est le deuxième demi-finaliste de la dernière édition à disparaître du tableau.
Les deux derniers, David Nalbandian, tenant du titre, et Rafael Nadal, ne sont pas encore entrés en lice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *