Marathon des sables : Rachid El Morabity à l’assaut d’un sextuplé

Marathon des sables : Rachid El Morabity à l’assaut d’un sextuplé

El Morabity qui a pulvérisé les 30,3 km de l’épreuve en 2h11min30sec, a devancé de douze secondes son frère aîné et coéquipier, Rachid, quintuple vainqueur et un des favoris pour remporter cet événement.

La nouvelle édition du Marathon des sables connaîtra-t-elle le même scénario que celles précédentes ? En tout cas, il semblerait que la compétition soit bien partie pour nous livrer les mêmes champions. Victorieuse de l’étape inaugurale et grande favorite du Marathon des sables 2018, la Russe Natalia Sedykh a, une fois de plus, illuminé de toute sa classe cette 33ème édition, en remportant la deuxième étape, disputée lundi entre Ouest Aguenoun N’Oumerhiout et Rich Mbirika, dans la région d’Errachidia.

Forte de sa troisième place en 2015 et sa victoire en 2016, la Russe a su surmonter toutes les difficultés de cette étape montagneuse et sablonneuse. Elle a avalé les 39 km en 03:56:08, suivie, à l’image de la première étape, par l’Américaine Magdalena Boulet (04 :04 :48) et la Danoise Bouchra Eriksen (4 :16 :08). Malgré cette première place, Sedykh a écopé d’une sanction (+ 1 heure), en raison du manquement d’éléments de sécurité, lors de la première étape. Elle s’est vue, en conséquence, reléguer au général. Chez les hommes, la logique a été une nouvelle fois respectée. Le Marocain Rachid El Morabity a bel et bien lancé sa quête d’un sixième titre au Marathon des sables (MDS), lorsqu’il a dominé, lui aussi, et sans grande surprise, de la tête et des épaules la 2ème étape. Cependant, lors de la première étape, il a terminé deuxième. La victoire est revenue à son frère cadet Mohamed El Morabity qui s’était illustré dimanche lors de l’étape inaugurale à Timgaline (province de Tinghir) ajoutant du suspense à la compétition. El Morabity (25 ans), qui a pulvérisé les 30,3 km de l’épreuve en 2h11min30sec, a devancé de douze secondes son frère aîné et coéquipier, Rachid, quintuple vainqueur et un des favoris pour remporter cet événement. L’autre Marocain Abdelkader El Mouaziz, vainqueur des Marathons de Londres (1999 et 2001) et de New York (2000), a fini troisième en 2:13.00.

Lors de la deuxième étape, Rachid El Morabity s’est ressaisi et pris les choses en main dès le début d’une course dure, qu’il a finie en 03h04min01sec. Cette fois, c’est lui qui a devancé de plus de dix minutes son frère Mohamed (03 :14 :36). Abdelkader El Mouaziz, lui, a  confirmé la marocanité du podium de cette étape, en décrochant la troisième place en 03 :15 :16. Au général, ce sont encore les mêmes trois hommes qui occupent les trois premières positions. Rachid s’empare de la première position, devant respectivement Mohamed et El Mouaziz.

Organisé du 6 au 16 avril dans la région d’Errachidia sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le MDS est lié à jamais au Maroc, sa terre d’origine. Il a permis à des milliers de coureurs et à des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde de découvrir la beauté et la richesse du Sud marocain, que ce soit sous les tentes berbères, au sommet d’un djebel, au cœur des dunes, ou encore devant leurs télévisions.

Depuis son lancement en 1986, quelque 20.000 personnes ont tenté ce défi incroyable, celui de parcourir à pied 250 km dans le désert.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *