Marathon international de Rabat: Nouvelle édition, nouveau parcours

Marathon international de Rabat: Nouvelle édition, nouveau parcours

La conférence de presse tenue mardi à la ville hôte avait à la fois pour objectif de dresser le bilan de la première édition en guise de rappel et éclairer l’opinion publique sur le déroulement et les nouveautés que connaîtra le marathon cette année. Comme le veut la tradition, le comité d’organisation local (LOC) s’attend à une présence plus importante des participants.

Le dimanche 13 mars, date de l’événement, l’on s’attend à voir sur la piste du marathon un nombre de 10.000 coureurs. Le but étant de dépasser les 7.000 passionnés (athlètes étrangers, nationaux et clubs) qui se sont engagés lors de la première édition du marathon et semi-marathon.

Les ambitions du LOC ne se cantonnent pas au simple fait d’augmenter le nombre de participants. Le principal objectif serait d’établir un chrono inférieur à 2h10min36sec réalisé lors de l’édition inaugurale. Dans la quête du perfectionnement de chaque nouveau marathon, le comité n’a pas dérogé à la règle et a décidé de modifier le parcours.

Ainsi, les deux boucles du parcours concernant le marathon long de 41,195 km et du semi-marathon d’une distance de 21.097m ainsi qu’une course pour le relais du semi-marathon ne seront pas identiques que celles de l’année précédente. En revanche, le départ et l’arrivée s’effectueront au grand stade du complexe sportif Prince Moulay Abdellah. Ahmed Ettanani, membre du LOC, trouve en la variation du parcours un bon moyen pour «familiariser les athlètes marocains avec ce genre de courses».

A son tour, Khalid Skah, également membre du LOC, a fait savoir que cette édition servira de finale du Championnat national du marathon et du semi-marathon et connaîtra par conséquent la participation massive des meilleurs athlètes et clubs nationaux. L’autre point fort de cette deuxième édition trouve son essence dans la présence des détenteurs des titres du marathon précédent ainsi que de plusieurs têtes d’affiche, dont les incontournables Kenyans et les Ethiopiens reconnus pour être les spécialistes de cette discipline. Les couleurs nationales seront, elles, défendues à l’heure actuelle, par Najim El Qady et Rachid Kisry.

Rappelons que l’édition précédente a connu une hégémonie kenyane quasi totale. Justus Kimutai et Pamela Rotich ont remporté l’épreuve courue sur une distance de 42,195 km. Kimutai a signé un chrono de 2h10:36, devançant ainsi ses deux autres compatriotes John Kemboi (2h10:58) et Derbal Abraham (2h11:34).

Quant à Rotich, elle a terminé en tête avec un chrono de 2h30:21, devançant ses deux compatriotes Mercy Jemutai (2h31:15) et Anges Cheserk (2h33:12). La faible participation marocaine ne favorise cependant pas de multiplier les chances et d’espérer une place sur le podium. Les responsables qui se penchent sur le dossier de l’athlétisme, en l’occurrence ceux de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, devront mettre la lumière sur ce point critique et dénicher les talents qui pourraient prendre le relais et redorer le blason du sport national en général.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *