Maroc – Gambie en amical : Des Lions bien impuissants

Maroc – Gambie en amical : Des Lions bien impuissants

Décevant, c’est le moins qu’on puisse dire. Le Maroc s’est incliné face à la Gambie 1-0, lors d’un match amical disputé mercredi au Grand stade de Marrakech, dans le cadre de la préparation pour la 32ème édition de la CAN, prévue du 21 juin au 19 juillet prochain en Egypte. Il s’agit de la deuxième défaite consécutive après celle subie le 26 mars à Tanger par l’Argentine.

Malgré une écrasante possession de balle, une dizaine d’occasions nettes et un penalty raté au temps additionnel, les Lions de l’Atlas ont raté leur premier match de préparation.

Pourtant, d’entrée de jeu, la physionomie se dessinait avec une formation marocaine dominatrice à outrance et se créant facilement une flopée d’occasions, notamment par l’intenable Boufal et le fin technicien Ziyech. Mais le titulaire en pointe Khalid Boutaib ne parvenait pas à mettre le cuir au fond des filets.

Contre le cours du jeu, les Scorpions ont pris de court nos Lions de l’Atlas en inscrivant le seul but de la rencontre par Moussa Baro à la 27è min, profitant d’une erreur partagée entre Mbark Boussoufa et le capitaine Mehdi Benatia.

Pour ce premier match amical, Hervé Renard a aligné son Onze habituel composé de Mehdi Benatia et Roman Saiss en charnière centrale, épaulés par Nabil Dirar en arrière-droit et Noussair Mezraoui en arrière-gauche. Le milieu de terrain était composé du trio habituel El Ahmadi en sentinelle et Mbark Boussoufa et Belhanda en relayeurs tandis que Hakim Ziyech, Soufiane Boufal et Boutaib étaient alignés en attaque.

En seconde période, le sélectionneur a totalement tourné son effectif en alignant une équipe composée d’Ahmed Reda Tagnaouti, Oussama Idrissi, Youssef Aït Bennasser, Nourdine Amrabat, Fayçal Fajr, Marouane Da Costa, Yunis Abdelhamid, Youssef En-Nesyri, Abderazak Hamad Allah, Mehdi Bourabia et Achraf Hakimi.

Ce dernier en a profité pour refouler les gazons après une longue période de convalescence.

Et c’est un nouveau style de jeu auquel le public a eu droit. Complètement différent, il s’est surtout fait remarquer par son manque de percussion et de longues ouvertures qui finissaient la plupart du temps en dehors du rectangle vert. Quelques occasions timides ont ponctué cette deuxième période.

Cherchant une place de titulaire, Hamad Allah a failli égaliser pour la sélection nationale mais sa frappe bute sur le poteau. Pour sa part, Hakimi a tenté sa chance à la 67è minute grâce à un tir lointain qui n’était pas suffisamment puissant pour tromper le gardien gambien. Au temps additionnel, Fayçal Fajr a raté un pénalty qui aurait pu donner le premier but à l’équipe nationale. Avec un taux de possession du ballon de 76%, les Lions de l’Atlas ont dominé sans vraiment menacer l’adversaire cantonné à défendre et profiter des contre-attaques.

A l’issue de cette rencontre, Renard a minimisé l’impact du résultat de ce match amical.

«J’ai confiance en mes joueurs et je suis sûr qu’ils vont réaliser une bonne Coupe d’Afrique des Nations en Egypte», a-t-il dit

Tout en reconnaissant que l’équipe nationale a manqué, lors de ce match, d’inspiration et de fraîcheur physique, l’entraîneur a relevé que la CAN 2019 est une échéance très importante pour ce groupe, car l’objectif fixé consiste à faire mieux que la CAN 2017, c’est-à-dire atteindre au moins le dernier carré.

Concernant le prochain match amical de la sélection nationale qui aura lieu dimanche face à la Zambie, Renard a estimé que la Zambie, avec laquelle il avait vécu une aventure africaine exceptionnelle, est une équipe avec des joueurs de qualité et très rapides.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *