Maroc-Ghana : L’heure de vérité

Après la rencontre d’hier dimanche entre l’Afrique du Sud et le Burkina Faso, le Maroc et le Ghana, deux autres équipes du groupe B participant aux phases finales de la 23e édition de la Coupe d’Afrique des nations, auront à se disputer un matchs décisif ce lundi. Une rencontre qui nous promet bien des frissons.
Les Lions de l’Atlas en sont à leur 10e participation à la CAN. L’objectif affiché de la sélection nationale est de remporter le sacre africain et renouer ainsi avec l’exploit de l’Ethiopie en 1976, lorsque les coéquipiers d’Ahmed Faras avaient remporté le trophée au cours de leur deuxième participation. La médaille de bronze qu’avait remportée l’équipe marocaine lors des phases finales au Nigeria (1980), en battant en match de classement, son homologue égyptienne sur le score de 2 buts à 0, inscrits par Khalid Labied, représente la deuxième meilleure performance des nationaux.
La formation marocaine avait assuré sa première place en tête du groupe C lors des éliminatoires de la CAN-2002, grâce à sa victoire sur les sélections de la Tunisie (deuxième qualifiée), du Gabon et du Kenya. L’enjeu pour les poulains d’Humberto Coelho est de faire oublier la piètre prestation enregistrée lors des éditions de Burkina-faso (1998) et Nigeria-Ghana (2000).
Après ceux de 1963, 1978, 1965 et 1982, les Ghana Black stars, rêvent, quant à eux, d’un cinquième titre intercontinental. Le Ghana, premier avec brio du groupe F lors des éliminatoires de la CAN-2002, devra défendre son palmarès en comptant sur un effectif de joueurs tels que Samuel Kufor, Emanuel Ossi et Matheo.Cette 23-ème édition de la CAN représente un défi pour la formation du Ghana qui va chercher à se réconcilier avec son public après la piètre prestation lors de la dernière édition qu’elle a co-organisée avec le Nigeria.
La tâche des Lions est loin d’être des plus faciles. Les matches préparatoires qu’avaient disputés les protégés de Coelho, contre la Zambie (1-0), le mali, pays organisateur (1-1) et la guinée (2-1), et leur dernier match contre la Gambie (2-1) et malgré la note d’espoir qu’ils ont suscitée au fur et à mesure des rencontres, ne sont pas pour autant des plus rassurants. Opter pour une nouvelle stratégie s’avère donc nécessaire pour l’équipe nationale pour réaliser le but escompté et représenter comme il se doit une grande nation du football africain comme la nôtre. Bon courage !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *