Maroc-Slovaquie en amical : Renard en quête d’une victoire «morale»

Maroc-Slovaquie en amical : Renard en quête d’une victoire «morale»

D’une série de trois, la première sortie de l’équipe nationale était bonne en somme.

Son test préparatoire jeudi face à la sélection ukrainienne au stade de Genève  s’étant soldé sur un score vierge a mis la lumière à la fois sur les points forts des Lions de l’Atlas ainsi que ses imperfections. Aucune des deux équipes n’est parvenue à faire la différence bien que les protégés d’Hervé Renard aient mis plus d’intensité avec une meilleure occupation de terrain face aux «Jaune et Bleu» qui ont échoué à se qualifier au Mondial russe.

Au niveau de la charnière offensive, Hakim Ziyach s’était particulièrement distingué sans pour autant parvenir à marquer.

L’entrée en jeu d’Achraf Hakimi, Amine Harith et Aziz Bouhadouz lors de la seconde phase du jeu a donné plus de vigueur aux coéquipiers de Mehdi Benatia qui a été remplacé à la mi-temps. Bien avant la tenue de cette rencontre, le sélectionneur Hervé Renard avait indiqué lors d’un point de presse qu’il souhaitait faire une revue d’effectifs avec quelques réglages avant la double confrontation amicale face à l’Ukraine, puis lundi prochain face à la Slovaquie. Aujourd’hui, c’est contre cette dernière que le Onze national devra se mesurer. Bien que cet adversaire ne soit pas qualifié au Mondial, à l’instar de l’Ukraine, il n’en demeure pas moins qu’il reste parmi les bonnes équipes en Europe malgré sa lente émergence sur la scène mondiale. Les Slovaques ont terminé l’année 2014 au 21e rang mondial et au 12e rang européen selon le classement Fifa. Face à ce nouvel adversaire, Hervé Renard a assuré que «l’équipe nationale va continuer à se préparer crescendo pour être prête le 15 juin».

Et d’expliquer : «L’important c’est de garder notre façon de travailler. Il s’agit de faire des réglages défensifs et dans le pressing», a-t-il fait observer, tout en relevant que certains joueurs sont «moins prêts que d’autres, mais c’est normal à ce stade».

Placés au groupe B, les Lions de l’Atlas entameront le 15 juin à Saint-Pétersbourg les phases finales du Mondial face à la sélection iranienne. Ils devront livrer cinq jours plus tard leur deuxième match de poule contre le Onze portugais (20 juin) au stade de Loujniki de Moscou, avant de clore, le 25 juin, leur parcours du premier tour à Kaliningrad contre l’Espagne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *