Marocains de l’UEFA

Marocains de l’UEFA

Les trois internationaux marocains, Marouane Chammakh, Jawad Zaïri et Karim Zaza, qui évoluent respectivement dans les équipes de Bordeaux, Sochaux et Brondby, retrouveront, aujourd’hui, la Coupe de l’UEFA, avec les matchs retour des 16e de finale. Si la tâche s’annonce plus au moins facile pour les Girondins, qui restent sur un bon résultat à l’extérieur face aux Polonais de Groclin Grodzisk (0-1), grâce notamment au but du Marocain Chammakh, pour les Sochaliens, ce ne sera pas une partie de plaisir. Après leur match nul à domicile face à l’Inter (2-2), il y a une semaine, les coéquipiers de Zairi continuent d’espérer face à des Interistes qui traversent une période de crise, surtout après leur déconfiture en championnat, dimanche dernier, face à Brescia (1-3). Troisième défaite d’affilée en série A des Nerazzuri, qui n’ont plus gagné depuis huit rencontres toutes compétitions confondues.
Les Lionceaux restent, donc, optimistes, d’autant plus qu’ils seront renforcés par leur attaquant-vedette, le Tunisien, Santos, absent lors du match aller pour avoir utilisé des corticoïdes, mais qui, finalement, a été innocenté. L’autre club français, toujours en lice, l’Olympique de Marseille part avec un léger avantage (1-0), enregistré au Stade Vélodrome, face aux Ukrainiens de Dniepropetrovsk. Quant à l’AJ Auxerre, qui n’a pas pu faire mieux qu’un nul vierge face au Panathinaïkos Athènes (0-0), le déplacement risque de coûter cher aux hommes de Guy Roux. L’autre ambassadeur du football marocain dans la coupe de l’UEFA, n’est autre que le gardien de but de Brondby, Karim Zaza. Battus sur leurs propres bases, la semaine dernière, par le FC Barcelone (0-1), une rencontre à laquelle avait assisté le cadre national, Lâalou, les hommes de Michael Laudrup seront en déplacement périlleux au Camp Nou. Si les équipes italiennes et françaises font figure d’outsiders, les clubs espagnols et turcs, eux, restent les grands favoris. À l’exception du Barça, vainqueur de Brondby, et Majorque, qui a étrillé le Spartak (0-3) à Moscou, rien n’est encore joué pour les autres équipes espagnoles. Le Villarreal sera opposé à Galatasaray, (2-2 au match aller) la seule équipe turque à avoir glaner une Coupe d’Europe. Quant à Valence, qui reste sur une victoire à domicile (3-2) face à Besiktas, elle devra rester sur ses gardes pour éviter toute mauvaise surprise. Toujours côté Turcs, la révélation de cette saison est l’équipe de Gençlerbirligi, tombeur de Parme sur son terrain (0-1).
Les Turcs s’étaient déjà illustrés en éliminant Blackburn et le Sporting Portugal lors des tours précédents. Pour les Parmesans, battus à domicile en Série A dimanche, par l’AS Rome (1-4), la partie ne sera pas du tout de repos. Côté anglais, l’essentiel a été fait. Liverpool, vainqueur à l’extérieur face à Levski Sofia (2-0), a déjà un pied en huitièmes. De son côté, Newcastle compte sur le match nul ramené de l’extérieur (1-1) pour barrer la route aux Norvégiens de Valerengen. Pendant ce temps-là, le Celtic Glasgow, finaliste de l’année dernière, essayera de préserver ses trois buts marqués au match aller face aux Tchèques de Teplice.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *