Matches à rebondissements

La cinquième journée des qualifications de la Coupe d’Afrique des Nations 2004 promet des rencontres de choc. Si des équipes comme l’Algérie ou le Nigeria ont des matches à portée de main en perspective, respectivement face à la Namibie et l’Angola, d’autres, telles la Côte d’Ivoire ou l’Egypte, sont condamnées à battre des équipes coriaces pour ne pas perdre toute chance de qualification au tournoi continental.
Ainsi, l’Algérie n’a besoin que d’un seul point pour décrocher son billet pour Tunis. Leaders du groupe 12, les Fennecs évoluent ce week-end à domicile devant la plus faible équipe de leur poule, la Namibie, lanterne rouge avec trois points au compteur. Il en est de même pour le Nigeria, leader de groupe 1, qui affronte devant son public l’Angola, dernier du groupe. La mission semble également facile pour le Ghana, premier du groupe 13. En ne perdant pas contre l’Ouganda ce week-end, les Black Stars auraient la voie largement ouverte vers ces phases finales. Cette cinquième journée de qualification permet donc à ces trois équipes d’imiter le Sénégal, premier pays à se qualifier sur le terrain pour le tournoi final. En match avancé joué samedi dernier, les Lions ont disposé du Lesotho et ont rejoint la Tunisie, pays organisateur, et le Cameroun, tenant du titre, deux équipes qualifiées d’office.
La tâche semble bien plus difficile pour la Côte d’Ivoire et l’Egypte, toutes deux pratiquement condamnées à vaincre face à des adversaires redoutables. Dans le groupe 11, les Ivoiriens, leaders avec sept points, se déplacent en Afrique du Sud. Les Bafana Bafana sont seconds du groupe avec quatre points mais avec un match en moins contre le Burundi. Pour leur part, les Pharaons accueillent Madagascar. Les deux équipes sont ex æquo en tête du classement du groupe 10 avec six points. Les Malgaches comptent néanmoins un match en moins contre l’île Maurice.
Trois autres rencontres s’annoncent potentiellement déterminantes. A Ouagadougou, le Congo, en tête du groupe 4, rend visite à son dauphin, le Burkina Faso qui le talonne à un point. Dans le groupe 5, le Kenya se déplace pour affronter la sélection togolaise. A Lomé, les Kenyans, leaders de leur poule, pourraient prendre une bonne option s’ils parvenaient à s’imposer sur leur dauphin au classement.
Il est à signaler que les phases finales de cette prestigieuse compétition africaine auront lieu en janvier-février de l’année prochaine en Tunisie. Les qualifications sont organisées en treize groupes. Dans les groupes où évoluent uniquement trois équipes, seul le leader sera qualifié. Dans ceux qui comptent quatre équipes, le premier de chaque poule sera qualifié ainsi que le meilleur deuxième.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *