Materazzi-Zidane : sanctions symboliques

Materazzi-Zidane : sanctions symboliques

Fin du feuilleton opposant, depuis le mondial 2006, l’ancien meneur de jeu Zinédine Zidane au défenseur italien Marcelo Materazzi. La commission disciplinaire de la Fédération internationale de football (FIFA) a rendu, jeudi 20 juillet, son verdict dans cette affaire en décidant de sanctionner les deux joueurs.
L’ancien international français Zidane a été suspendu pour trois matches, et devra verser une amende 7500 francs suisses (4800 euros) pour son coup de tête donné à l’italien Marco Materazzi lors de la finale de la Coupe du monde. En revanche, l’ex-capitaine français conserve son titre de meilleur joueur de la compétition.
Ayant déjà pris sa retraite, Zinédine Zidane s’est engagé à effectuer trois journées de travaux d’intérêt général.
«Comme Zidane s’est maintenant retiré du football international, la commission a pris note de l’engagement de Zidane à effectuer trois journées de travaux d’intérêt général avec des enfants et des jeunes dans le cadre des activités humanitaires de la FIFA», peut-on lire sur un communiqué de la Fédération internationale. Materazzi, qui a reconnu avoir insulté le capitaine des Bleus, a, lui, été suspendu pour deux matches et devra payer une amende de 5.000 francs suisses d’amende (4.010 dollars) pour avoir provoqué l’incident. La suspension vaut pour les rencontres internationales. Materazzi ne jouera donc pas les deux premiers matches de qualification pour l’Euro 2008, contre la Lituanie le 2 septembre et contre la France le 6 septembre.
La commission disciplinaire de la FIFA, qui s’était réunie à Zürich au siège de la FIFA, a déclaré que les propos du défenseur de l’Inter Milan qui ont provoqué le coup de tête de Zidane n’étaient «pas de nature raciste». «Les deux joueurs ont unanimement admis que les propos de Materazzi constituaient une atteinte à l’honneur mais qu’ils n’étaient pas de nature raciste», affirme la commission, sans toutefois préciser les propos de l’Italien.
«Dans leurs déclarations, les deux joueurs ont souligné que les propos de Materazzi étaient diffamatoires mais sans caractère raciste», ajoute l’instance qui précise que : «durant leurs auditions, les deux joueurs ont aussi présenté des excuses à la FIFA pour leur comportement inapproprié et ont exprimé leurs regrets au sujet de l’incident».
Les deux sanctions interviennent à la suite de l’audition jeudi matin de Zinédine Zidane. L’ancien meneur de jeu de la sélection française a été entendu pendant quatre vingt-dix minutes par les dix-neuf membres de la commission de discipline de la fédération, présidée par le Suisse Marcel Mathier. La confrontation des deux joueurs, initialement programmée, avait été annulée. Marco Materazzi avait été auditionné le 14 juillet.
Deux jours plutôt, Zidane avait expliqué dans deux entretiens accordés à Canal+ et TF1, avoir réagi à "des mots très durs" de l’Italien visant "sa mère et sa sœur".
Le défenseur italien, lui, avait, depuis la finale, reconnu avoir "insulté" Zidane, mais nié avoir proféré des propos racistes ou des paroles déplacées concernant la mère du joueur français.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *