Mauresmo offre la Fed Cup aux Bleues

Impériale Mauresmo ! La Française n’a laissé aucune chance à Meghann Shaughnessy (6/2, 6/1) et remporté le troisième point décisif. La France gagne donc sa deuxième Fed Cup avant même les deux dernières rencontres. La première victoire avait été remportée 4 à 1 en 1997 face aux Pays-Bas, alors que Yannick Noah était capitaine et que Mary Pierce faisait déjà partie de l’équipe. «Quand il faut y aller, Amélie est là !» La petite colonie française présente à Moscou a eu raison d’entonner ce chant à la gloire de la n°1 française. En effet, Mauresmo qui ouvrait la dernière journée a parfaitement rempli sa mission : celle d’offrir à la France la deuxième Fed Cup de son histoire. Pour ce faire, il fallait battre Meghann Shaughnessy. Amélie l’a fait de manière très propre et avec une belle autorité. Dès l’entame du match, on pouvait sentir que la Française était mieux que l’Américaine. La numéro 4 mondiale accrochait son adversaire sur ses jeux de service et c’est assez naturellement que Mauresmo obtenait deux balles de break dès le troisième jeu. La première était effacée mais sur la deuxième, une faute en coup droit de Shaughnessy offrait à Mauresmo le premier break de la journée (2-1). Peu en verve sur sa mise en jeu, la jeune Meghann perdait de nouveau son engagement au cinquième jeu de la partie (4-1). La Française s’envolait à mesure que son adversaire perdait pied et elle remportait très logiquement la première manche en trente-deux minutes (6/2). Avec 57% de première balle dans le set initial, Meghann Shaughnessy n’avait rien pu faire face aux retours de Mauresmo. L’Américaine semblait presque résignée et usée en début de seconde manche ; elle concédait une nouvelle fois sa mise en jeu dès le premier jeu (1-0). Cela allait coûter très cher à la formation de Billie Jean King puisque Mauresmo se montrait intraitable sur son service (aucune balle de break concédée). De surcroît, elle s’emparait deux nouvelles fois du service de Shaughnessy (6/1) et permettait à la France de remporter sa deuxième Fed Cup après celle de 1997. Une belle façon de conclure la saison 2003. La veille, Mary Pierce est venue à bout de la même Meghann Shaughnessy en trois sets 6-3 3-6 8-6, apportant le deuxième point à l’équipe de France. Alors qu’elle a servi pour le gain de la rencontre à 5-3, la Française a dû disputer une rallonge douloureuse et dangereuse puisque Shaughnessy a écarté trois balles de match dans le douzième jeu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *