MCO 2 CAYB 2 : le Mouloudia piétine à domicile

MCO 2 CAYB 2 : le Mouloudia piétine à domicile

Alors que les pronostics sur de papier la donnaient favorite, du moment qu’elle occupait la première place de la GNF2 tandis que son adversaire du jour n’avait pas encore trouvé son rythme de croisière, l’équipe du Mouloudia a déçu plus d’un. Sans réel fond de jeu, avec un milieu de terrain inscrit aux abonnés absents, les Orientaux n’ont pu préserver leur avantage. Les deux buts qu’ils ont inscrits en trois minutes présageaient pourtant une bonne entame de jeu. Un premier but en puissance marqué par le libéro Ahmed Rahmani qui a bien dosé sa reprise en mouvement (10ème), alors que Jalal Eddine Bachir, d’un superbe coup de ciseaux, a doublé la mise de belle manière (13ème). C’était l’euphorie chez la cinquantaine de spectateurs qui avait payé leur billet. Surtout que le gardien Hamidallah du CAY Berrechid multipliait les bavures. C’était mal connaître la ténacité des poulains de Saïd Sadiki qui allaient déployer de considérables efforts pour se remettre à niveau dans un premier temps et maîtriser la situation par la suite. Ils allaient réduire la marque à la 25ème par Fouad Rharbaoui qui a bénéficié d’un relâchement local pour concrétiser de la tête. La seconde mi-temps s’est jouée en grande partie dans le camp des locaux qui allaient se perdre dans un jeu décousu. Et au lieu de tuer la partie par un troisième but, ils ont laissé leur adversaire maîtriser les lignes médianes et tenter une égalisation qui s’est réalisée à 12 minutes du coup de sifflet final. L’expérimenté Younes Faqhaoui exploita une balle arrêtée pour envoyer le keeper local aux pâquerettes. Le coup franc était bien brossé. Un but qui relança la partie du moment que les deux formations se sont données à fond pour s’imposer. C’était le «va-tout» qui n’a bénéficié à aucune équipe du moment qu’elles ont regagné les vestiaires avec un partage de points et de buts. Contacté à la fin de la partie par ALM, Saïd Seddiki n’a pas caché sa colère contre la commission de la programmation de la fédération qui a obligé son équipe à jouer trois jours après sa rencontre en Coupe du Trône face à l’Olympic Safi. «Comment se fait-il que cette commission ait programmé la rencontre de Safi contre la JSK de Tadla pour lundi alors qu’elle nous a programmés pour dimanche tout en sachant qu’Oujda est à plus de 600 km de Berrechid».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *