MCO-OCK : Un nul équitable

MCO-OCK : Un nul équitable

L’équipe du Mouloudia a failli créer la surprise au complexe sportif d’Oujda lors de la 25ème journée du championnat national de football. Elle n’a à aucun moment fléchi devant un favori en quête de confirmation. Les locaux  avaient la possibilité de s’imposer face au leader malgré l’absence de trois pièces maîtresses de leur effectif : Charef, Dellal et Mazini. Accrocheur jusqu’au bout, mais solide tactiquement, le MCO s’est vu dessaisir d’une victoire méritée lorsque l’arbitre  M. Lahrache le priva d’un deuxième but valable à la 70ème minute.
Toutefois, le leader ne s’est pas déplacé à Oujda en simple touriste. Les prétentions offensives de l’OCK étaient apparentes vu son déploiement sur le terrain et les changements  opérés par son entraîneur Mustapha Madih. L’entrée d’Erraji (67ème) ; Largou(78ème) et Akadar(84ème) ne visait qu’une chose : remporter les trois points de la rencontre. L’appui manifeste de deux défenseurs Fellah et Bouizgar convergeait avec les velléités de leurs attaquants. Et durant le dernier quart d’heure, la machine khouribguie a failli broyer les locaux. Seulement en face, il y avait une formation combative à l’extrême avec un portier étincelant. Les défenseurs locaux exerçaient un pressing constant sur le porteur du ballon.  Il semble que la volonté de survie a eu raison des honneurs de consécration.
Les occasions de but n’ont pas manqué durant ce match. La première alerte a été l’œuvre des locaux. À la 14ème minute, le revenant Tire Jalal a repris en puissance un tir à rat de terre. Sa frappe a heurté une défense regroupée des Khouribguis. Trois minutes plus tard, Bezghoudi, grâce à ses talents de dribbleur, a envoyé dans le vent deux défenseurs locaux avant de lancer une frappe puissante, mais qui s’est finalement écrasée sur le montant gauche d’Elazhari. Le rythme s’intensifia et les formations se livrèrent à fond. Deux joueurs allaient se distinguer. Bingoura Amara pour les phosphatiers et Berrabeh pour les Oujdis. Le premier a réussi une première période sans fautes grâce notamment à ses infiltrations et ses passes précises.
C’est d’ailleurs sous son impulsion que le défenseur Elbali allait commettre la bévue de marquer contre son camp (40ème).
Touchés dans leur amour propre, les locaux se répliquèrent sur le champ. Ensuite, Papa Ousman Diop, d’un puissant tir précis de trente mètres, fustigea Boudlal qui n’a fait que suivre le ballon de son regard (43ème). Heureusement pour lui la transversale lui fit d’un bon secours.
Dès la reprise, Berrabeh a été sans aucun doute le meilleur joueur de la partie. Ce jeune Oujdi a presque tout fait. Récupérateur, passeur et surtout buteur. C’est lors de l’une de ses accélérations (55ème) qu’il arma le tir qui a permis à son équipe de remettre les compteurs à zéro. Boudlal, qui ne s’attendait pas à ce tir lointain, n’a pu dévier l’essai de l’égalisation. Un nul équitable pour deux formations qui ont gratifié le public d’un spectacle de bonne facture.

Le MAS et le RCA respirent

En l’absence de ses principaux rivaux, l’OCK, tenu en échec à Oudja, porte à dix points l’écart avec son dauphin, le Moghreb de Tétouan. De leur côté, le Raja de Casablanca, tombeur de l’AS de Salé après une action individuelle de son attaquant Soufian Alloudi (14è), et le Moghreb de Fès, vainqueur du derby régional contre le CODM de Meknès sur une balle arrêtée exécutée par Abderrahman Lamssassi (5è), grimpent à la onzième place et se mettent momentanément à l’abri de la zone rouge. L’ASS, lanterne rouge, tout comme l’Ittihad de Tanger, avant dernier battu à Laâyoune par la Jeunesse Massira (1-0), sombrent davantage dans le fond du tableau et se trouvent sérieusement menacés par la relégation. De son côté, le Difaâ El Jadida s’est imposé sur le terrain de l’Ittihad de Khémisset (0-1) lors d’un match sans véritable enjeu, les deux équipes étant en milieu du tableau.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *