Mêlée maroco-française

Nos rugbymen se mesurent aux colosses français en match amical samedi après-midi au stade du COC à Casablanca. Sélectionneur national depuis novembre, Bernard Delbreil s’est basé sur un groupe de professionnels évoluant en France pour former l’ossature de son groupe. Le technicien français a également fait appel à sept ruggers locaux. Il s’agit de Bencheikh et Arrab de l’USO, Boujouala et Qalîi du MCO, Rhili et Hidouss du RUC et Housni du FUS. Le groupe qui se trouvait en concentration à l’Institut Moulay Rachid depuis mercredi après-midi, se rend ce vendredi dans la soirée à Casablanca. Mais le fait de limiter la présence des locaux au sein de l’équipe nationale n’est pas pour motiver les rugbymen évoluant dans le championnat national. Ces derniers demeurent dans l’attente d’un visa ou un transfert même pour un club de troisième degré, synonyme d’un meilleur avenir.
Pour leur part, les tricolores, attendus ce vendredi matin, aligneront une sélection d’amateurs. Tout le monde connaît tout le monde dans ce match où plusieurs co-équipiers au sein d’une même équipe s’opposeront sous des couleurs différentes. «Nous avons de la chance de jouer contre des amateurs et non des professionnels puisque les joueurs des deux équipes se connaissent déjà», a souligné Moustapha Jelti, directeur technique national. Quant aux chances de la sélection nationale, le DTN a estimé que la pression sera plutôt du côté de l’équipe adverse. Et d’ajouter : «Nous sommes en quelque sorte leurs challengers».
Le XV national abordera ce match amical an préparation du championnat d’Afrique de rugby. Nos rugbymen évoluent au sein de la poule «Afrique du Nord » avec de difficiles matches en perspective. Ils affronteront la Tunisie en mars avant de jouer la Côte d’Ivoire dans le courant du mois d’Avril. L’Afrique du Sud, la Namibie et le Zimbabwe se disputent la tête de l’autre poule « Afrique australe ». En effet, les premiers de chaque groupe s’affronteront en finale. Le Maroc a été finaliste lors des deux précédents championnats (2002 et 2001). Nos ruggers ont perdu leurs deux finales contre l’Afrique du Sud à Casablanca à des scores assez serrés. Cette rencontre amicale intervient après un remaniement des effectifs de l’équipe nationale qui n’a pu décrocher sa qualification à la Coupe du Monde prévue en 2003 en Australie. Le Maroc a perdu son billet face à la Namibie qui accompagnera l’Afrique du Sud, qualifiée d’office. La Tunisie devra quant à elle jouer un premier barrage contre l’Espagne. Le vainqueur de cette rencontre affrontera les Etats-Unis en second match barrage. Le rendez-vous australien raté, le prochain objectif pour le XV marocain est désormais la Coupe du Monde 2006 dont la France et l’Angleterre se disputent l’organisation.
Se mesurer aux géants du rugby mondial ne fera que du bien à notre rugby qui sera amené à affronter des équipes de grande renommée lors des championnats du monde juniors de rugby à quinze prévus en avril prochain à Paris. Le XV junior n’avait pas joué d’éliminatoires. Sa neuvième position lors des précédents mondiaux de Prescia en Italie lui a permis de réserver une place aux championnats de Paris. La dernière sortie internationale des nationaux remonte à novembre dernier lors du tournoi de Dubaï de rugby à sept. Les Marocains ont y ont occupé la troisième position décrochant la «Bowl». Une semaine plus tard, ils ont fourni une bonne prestation lors du tournoi de Durban en Afrique du Sud, et ce, même s’ils ont été victimes d’une série de blessures. Sur la base de ces résultats, le sept national a reçu l’invitation de participer au tournoi de Honk-Kong les 28, 29 et 30 mars prochain ainsi que celui de Benidor en Espagne deux mois plus tard. L’équipe nationale de rugby à sept débutera en juin les qualifications de la coupe du monde. L’International Rugby Board (IRB) n’a toujours pas fixé la formule de ces éliminatoires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *