MIM : Les marocains raflent la mise

MIM : Les marocains raflent la mise

Le rideau est tombé, hier, sur la 16e édition du Marathon international de Marrakech. Sans contexte, l’édition de cette année a connu une nette domination des marathoniens marocains, qui se sont illustrés dans les diverses épreuves.
Chez les dames, la première place a été l’oeuvre de Hafida Naghmouch, talonnée par la Tchèque Petra Kaminkova, la troisième place du podium revenant à la Slovaque Dana Zanakova.
Du côté des hommes, c’est Abderrahim Ben Ramdane qui a pris le meilleur sur les autres marathoniens, avec un chrono de 2H 15mn 16 sec. De justesse, car le Marocain aurait pu être dépossédé de sa victoire. En effet, le Kenyan Eliot Kolkate, qui faisait office d’ombre du Marocain, s’est adjugé la seconde place grâce à un timing de 2h 15mn 17 sec. Il aura fallu d’une petite seconde pour faire la différence. Et tout le mérite revient au Marocain qui, on l’imagine, était soumis à une terrible pression sur le finish.
La troisième place de cette 16e édition a été l’oeuvre d’un autre Marocain, Zaid Laaroussi en l’occurrence, qui a bouclé la boucle en 2h 15mn 29 sec. En semi-marathon, Meryem Kali s’est imposée chez les dames avec un chrono de 1h 18mn 25sec. La seconde place a été occupée par Touda Didi en 1h 18mn 59sec. Quant à Rosalina Godwy, celle-ci s’est adjugée la troisième place en 1h 19mn 05sec.
Le semi-marathon masculin a connu la consécration d’une autre Marocain, Karim Mabchour qui a bouclé l’épreuve en 1h 03mn 26sec. Sami Alamba lui emboîtait le pas, franchissant l’arrivée en 1h 03mn 57sec, rappelant le scénario qui a prévalu pour le marathon. Ivan Cheruyot se contentera de la troisième place et un chrono de 1h 03mn 34sec. Ainsi, les Marocains auront été présents sur tous les podiums, confirmant le penchant, mais surtout les talents nationaux en cette discipline. Pas moins de 5.000 marathoniens étaient alignés sur la ligne de départ de cette 16e édition, bravant un froid de canard en ce dimanche.
Une édition, toutefois, marquée du sceau de la tragédie, suite au décès d’un marathonien français, dont l’identité n’avait pas encore été révélée hier en début d’après-midi. Cependant, selon nos sources à Marrakech, il serait président de l’Association du Marathon de la Rochelle. Avoisinant la soixantaine il s’est effondré à près de 800 mètres de l’arrivée. Transporté à l’hôpital, il allait rendre son dernier souffle. Par ailleurs, cette 16e édition a connu, comme les précédentes, une série de nouveautés qui ont été annexées à l’événement. La course pour enfants, qui a été programmée l’année dernière, a été reconduite cette année. Une façon d’encourager les jeunes et futurs talents à pratiquer leur discipline favorite.
Aussi, cette année aura connu l’introduction du marathon en roller. L’épreuve s’est déroulée sur la même distance, sauf qu’à la place de crampons, les chaussures des férus de la discipline étaient, bien entendu, équipées de roues. Une autre manière de vivre le marathon et une première au Maroc.
Cette année, le départ et l’arrivée étaient situés sur l’avenue Mohammed VI, que les organisateurs ont tenu à faire figurer sur le parcours. Plusieurs personnalités françaises du sport, des médias et de la télévision étaient présents pour assister, en hélicoptère, au déroulement du marathon. Ils auront, par là-même, pu apprécier la beauté de la Cité ocre, vue d’en haut.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *