Mise à jour de la 28ème journée de la Botola Maroc Telecom : L’IRT, tout le monde veut prendre sa place

Mise à jour de la 28ème journée de la Botola Maroc Telecom : L’IRT, tout le monde veut prendre  sa place

La victoire des Doukkalis réduira l’écart de 4 à 1 point et ouvrira les portes à tous les scénarios. Cependant, les Tangérois ne se déplaceront que pour rentrer au bercail avec une escarcelle enrichie.

La Botola Maroc Telecom nous en donne plein les yeux à l’approche du clap de fin de la saison 2017-2018. Celle-ci reste exceptionnelle. Rares sont les saisons où l’émulation était si intense et où le titre du champion de Maroc est disputé par plus de trois équipes. La mise à jour de la 28ème journée pourrait éventuellement donner un aperçu sur l’équipe qui s’approche le plus du sacre. Aujourd’hui, le Difaâ Hassani d’El Jadida reçoit à domicile l’Ittihad de Tanger dans ce qui pourrait être le match de la saison. Battus à l’aller sur le plus petit des scores, les hommes de Abderrahim Talib comptent régler leur dette rubis sur l’ongle. De plus, ce match constituerait un tournant. La victoire des Doukkalis réduira l’écart de 4 à 1 point et ouvrira les portes à tous les scénarios. Cependant, les Tangérois ne se déplaceront que pour rentrer au bercail avec une escarcelle enrichie. Certes, les Hercules ont perdu de leur superbe. Alors qu’ils ont réussi en début de la phase retour à enchaîner les succès, ils connaissent subitement une baisse de régime que les autres prétendants ont bien saisie. D’ailleurs, le Hassania d’Agadir qui joue également ce soir face au Wydad espère la défaite du leader.

Le cas échéant, il ne lui restera qu’à prendre le dessus sur les Rouges pour prendre les commandes. Facile à dire. Car pour ce faire, le HUSA qui fera un long voyage à Casablanca devra de son côté éliminer les locaux de la course. Ceux-ci sont à 4 longueurs de l’IRT. Les deux équipes se chauffent donc par le même bois et partagent les mêmes ambitions. De plus, sous la houlette du technicien tunisien Faouzi Benzerti, le Wydad a mué. Une prestation complètement différente de la phase aller avec un renforcement de la charnière offensive ont été remarqués. En outre, ragaillardi par son premier point engrangé en Ligue des Champions d’Afrique à l’extérieur face aux Sud-Africains de Mamelodi Sundowns, tout porte à croire que le Wydad, qui serait incontestablement soutenu par son large public est plus proche de la victoire. Néanmoins, le football nous a bien enseigné qu’il ne faut jamais chanter la victoire avant le temps. L’autre représentant de Casablanca, le Raja, qui a quasiment fait une croix sur le titre en raison de ses derniers résultats mitigés, ira croiser le fer avec le Chabab Rif Al Hoceima. A domicile, les Verts n’ont pu mieux faire que de se contenter du nul. Aujourd’hui, ils ont à cœur de sauver la saison en terminant parmi le peloton de tête. Mais leur adversaire du jour est dans une situation critique et mettrait sans doute les bouchées doubles pour éviter l’épouvantable relégation. Tel un spectre, cette condamnation pousse les clubs le plus souvent à sortir le grand jeu. Le spectacle sera donc assuré au stade municipal de Larache entre deux formations aux ambitions différentes. Enfin, la Renaissance de Berkane qui avait porté le coup de grâce au Racing de Casablanca après un court passage parmi l’élite, sera opposé à l’Olympique de Khouribga. Les Phosphatiers ne se sont pas encore mis à l’abri de la relégation et restent menacés. Une nouvelle défaite ne fera qu’empirer leur situation. La victoire ravivera leurs chances alors qu’un nouveau revers les enfoncera un peu plus dans l’abîme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *