Mise à jour de la Botola Maroc Telecom D1: L’IRT veut rester au contact du podium

Mise à jour de la Botola Maroc Telecom D1: L’IRT veut rester au contact du podium

Il fallait attendre l’entrée en lice au safari africain pour que les protégés de Walid Regragui pratiquent un jeu simple et sans excès. D’où l’éclatant succès au détriment du sierra-léonais FC Johansen.

Deux gros chocs d’un vif intérêt sont prévus aujourd’hui pour le compte de la 17ème journée de la Botola Maroc Telecom D1, mettant aux prises le FUS au CRA et l’IRT au KAC.

Cette double confrontation a été reportée en raison de l’engagement du champion sortant en Ligue des champions d’Afrique et l’Ittihad en Coupe de la Confédération africaine.

À commencer par le Fath de Rabat dont le classement n’est pas digne de sa réputation. A tel point que l’écart le séparant du peloton de tête est immense.

Mais il fallait attendre l’entrée en lice au safari africain pour que les protégés de Walid Regragui pratiquent un jeu simple et sans excès. D’où l’éclatant succès au détriment du sierra-léonais FC Johansen et par la même occasion ils ont validé leur ticket pour le prochain tour des éliminatoires de cette prestigieuse compétition. Cet accent «made in Africa» va-t-il leur permettre de prendre leur marche en avant contre les Rifains d’Al Hoceima ?  Ces derniers ont réussi à s’imposer at home lors de la précédente journée face aux Marrakchis, but inscrit sur penalty par le maestro Abdessamad Lembarky. Ils n’ont qu’une seule idée en tête à l’heure actuelle, celle d’attaquer et marquer. Mais il faudra rester tout de même vigilant devant une formation rbatie qui aura pour seul mot d’ordre aussi d’arracher la victoire coûte que coûte afin d’améliorer son classement.

L’autre duel qui promet d’être intense aura pour théâtre d’opération le grand stade de la ville du Boughaz, où le club local et son hôte vont croiser le fer.

Un dur combat attend les riverains de Sebou qui peinent à trouver l’équilibre. D’ailleurs, cela fait des semaines que l’équipe coachée par Mutapha Laâsri, qui assure l’intérim après le limogeage de Youssef Lemrini, n’a pas gagné un seul match. Les Chibi, Biyat et compagnie n’ont pas profilé de la réception du Hassania pour empocher les trois points de la victoire. Et dire que tout a bien commencé après avoir mené au score à deux reprises. Mais à la surprise générale, ils ont fini par baisser les bras, se contentant du match nul (2-2). Ce partage de points a installé le doute dans l’esprit des joueurs. Ceci est dû à un début catastrophique. Dernier au classement et très proche de la division inférieure, le club gharbaoui est appelé à réagir très vite pour espérer sortir de la situation calamiteuse où il se trouve.

Contrairement aux locaux où tout baigne après avoir réussi haut la main à se qualifier pour le prochain tour de la Coupe de la Confédération africaine. Vu sous cet angle, les hommes de Abdelhak Benchikha sont déterminés à ne pas rater le coche afin d’oublier la déconvenue subie au stade Al Abdi. Un objectif qui ne semble pas inaccessible pour Belmaâlem et consorts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *