Mise à jour de la Botola Maroc Telecom : Le fauteuil de leader sérieusement mis en jeu

Mise à jour de la Botola Maroc Telecom : Le fauteuil de leader sérieusement mis en jeu

Quatre rencontres figurent au menu du jour. Des rencontres passionnantes qui intéresseront particulièrement les équipes du haut du tableau. A commencer par ce choc opposant le Wydad de Casablanca au Hassania d’Agadir en mise à jour de la la 9ème journée de la Botola Maroc Telecom.

Dans ce duel rapproché entre les leaders de la compétition qui se partagent la première place avec 20 points chacun, un seul objectif anime les deux protagonistes : prendre le dessus sur l’adversaire et faire cavalier seul.

Les deux formations ne jurent que par la victoire puisqu’elles sont sorties victorieuses lors des dernières rencontres. Les Rouges ambitionnent d’ajouter le club phare du Souss à leur tableau de chasse. Après avoir dominé, tour à tour, le Difaâ d’El Jadida, l’AS FAR et l’Olympique de Khouribga, la bande à Benzarti compte enchaîner avec une nouvelle victoire dont l’importance n’est pas à démontrer.

Idem pour le HUSA. Ragaillardis par leur qualification aux 16èmes de finale bis de la Coupe de la Confédération africaine, les Gadiris disputeront cette rencontre avec un moral au beau fixe.

Le fauteuil de leader est également partagé par une autre formation surprenante, celle du Youssoufia de Berrechid. Celle-ci n’aura qu’un seul souhait, que les deux autres leaders précités se quittent sur un nul, chose qui lui permettrait, en cas de victoire, de s’installer seule en tête. Cependant, son futur adversaire n’est pas à prendre à la légère. Il s’agit du Raja de Casablanca, vainqueur de la Coupe de la CAF, et qui compte s’imposer à l’échelle nationale, continentale et arabe. Les débats seront particulièrement intenses et ouverts à tous les pronostics. Il en sera de même pour les deux autres rencontres de ce mercredi.

La Renaissance de Berkane reçoit à domicile le Difaâ d’El Jadida. A vrai dire, les deux écuries ne convainquent pas. Elles n’arrivent pas à tenir le bon rythme et ne cessent de trébucher et se relever. Ce match qui intervient à un moment clé de la compétition pourrait permettre à l’une ou à l’autre de se ressaisir.

Enfin, l’Olympic de Safi qui accuse une baisse significative de régime se mesurera à l’Ittihad de Tanger. Ce dernier sera sous les commandes de Abdelouahed Belkacem qui prend la relève après la séparation à l’amiable avec l’entraîneur tunisien Ahmed El Ajlani. Un test grandeur nature attend donc les deux équipes en quête de retrouver l’équilibre dans un championnat ouvert et âprement disputé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *