Modeste prestation des Marocains à Stockholm

Les champions marocains, qui ne manquent jamais de se démarquer lors des réunions internationales d’athlétisme, ont effectué un passage quasi-furtif durant le meeting de Stockholm, comptant pour le Super Grand Prix de l’IAAF. En effet, Sultana Aït Hammou ne réussira à occuper que la troisième place sur l’épreuve du 1000 mètres. Prestation relativement honorable, certes, mais les adeptes de la discipline diront que l’athlète marocaine, qui a réalisé un timing de 2mn 36sec 75/100, n’était pas en possession de toutes ses capacités, physiques et psychologiques, et aurait pu aller au-delà de la troisième marche du podium. Sultana Aït Hammou, qui a tout récemment brillé lors du meeting international d’Alger, a finalement cédé la première place de cette épreuve à la Mozambicaine Maria Mutola qui a réalisé un chrono de 2mn 33sec 15/100, suivie de l’Ukrainienne Nelya Neporadna qui a bouclé la boucle en 2mn 35sec 56/100. Zahra Ouaziz ne sortira pas ses griffes non plus et se contentera de prendre part à la course. L’ancienne vice-championne du monde du 5.000m n’inquiètera pas ses adversaires et occupera modestement la 4e position avec 15mn 00sec 70/100. C’est la Kenyane Masai Edith qui s’imposa lors de cette épreuve, avec un chrono de 14mn 50sec 60/100, cédant les deuxième et troisième places à ses compatriotes Ochidi Isabella et Kiplagat lornah, respectivement auteurs de 14mn 53sec 51/100 et 14mn 56sec 43/100. Le tableau masculin ne brillera pas davantage, avec des prestations tout aussi modestes. Ainsi, aligné sur le 3000 mètres steeple, l’excellent Ali Ezzine ne franchira pas la case du trio gagnant et se contentera de la 5e place, réalisant un timing de 8mn 17sec 71/100. Les bourreaux de l’athlète marocain furent Stephen Cherono, le Kenyan qui a réalisé la meilleure performance mondiale de l’année en 8mn 04sec 75/100, talonné par ses compatriotes Paul Koech et Julius Nyamu, qui occupèrent les deuxième et troisième places avec des chronos respectifs de 8mn 05sec 28/100 et 8mn 13sec 54/100. Parti sur le 5000 mètres, Abderahim Goumri finira en 4e position avec 13mn 05sec 81/100. Salah Hissou terminera en 7e place avec un temps de 13mn 11sec 94/100, tandis que Hassan Mourhit (13:35.40), terminera très loin derrière, en 15e position. Aligné sur le 1500 mètres, Abdelkader Hachlaf a bouclé la course en 3mn 35sec 10/100, chrono correspondant à la 6e place, derrière les Kenyans Bernard Lagat (3:32.99), Alex Kipchirchir (3:33.40) et Isaac Songok (3:33.74).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *