Mohamed Ouzzine : «Si nous souhaitons le rayonnement de l’arbre Maroc, nous devons bien nous occuper de ses racines»

Mohamed Ouzzine : «Si nous souhaitons le rayonnement de l’arbre Maroc, nous devons bien nous occuper de ses
racines»

ALM: Comment qualifiez-vous l’élimination de l’équipe nationale de la Coupe d’Afrique des Nations 2012 ?
Mohamed Ouzzine: De dure et de décevante ! Nous nous attendions à tout mais pas à cette élimination rapide et surtout incompréhensible.

Quelles sont les raisons de cette sortie prématurée du Onze national de cette compétition?
Plusieurs raisons sont évoquées mais je crois que parfois il faut s’en tenir aux faits. Notre sélection nationale n’a pas été au rendez-vous. Nous avons raté le premier match contre la Tunisie, malgré une réelle domination sur le terrain. Après, c’était plus compliqué.
 
À qui incombe la responsabilité ?
Je crois que le temps du débat est arrivé, mais pas vraiment celui de chercher les responsabilités. Nous ne cherchons pas des coupables, nous cherchons des solutions pour aller de l’avant.

Après cet échec, quelle démarche entreprenez-vous en tant que premier responsable du département de tutelle?
Nous allons bientôt décliner une série de mesures susceptibles de redonner confiance tant aux sportifs qu’aux managers nationaux de la chose sportive, et au public marocain. Nos citoyens sont en droit d’attendre plus de visibilité de l’action gouvernementale en matière de sport, plus de transparence et plus d’audace.
 
Quelle serait justement votre politique pour une vraie relance du ballon rond national?
Notre mot d’ordre pour l’instant c’est la bonne gouvernance. Tout commencera par une meilleure gouvernance et je crois que c’est le désir de tous les Marocains, responsables et supporters.
 
Les joueurs locaux ne méritent-ils pas un autre traitement de la part du sélectionneur national?
Je n’aime pas ce qualificatif de joueur local ! Un sportif est un sportif. Nos joueurs méritent toutes les attentions et tous les égards. La bonne gouvernance cela veut dire, entre-autres, une meilleure vision de nos priorités. Notre priorité c’est nos jeunes. Qu’on les traite de locaux m’indispose énormément.
Le Maroc, dans toutes les disciplines sportives, aspire à un éclat international. Et justement, si nous souhaitons le rayonnement de l’arbre Maroc et de ses branches, nous devons bien nous occuper de ses racines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *