Mokhtari fêté en Allemagne

Une atmosphère pleine d’entrain et de couleurs (rouge et vert) égayait cette immense plate-forme aéroportuaire de la capitale économique de l’Allemagne.
La joie et la fierté se lisaient sur les visages des marocaines et marocains qui ont convergé vers l’aéroport des localités des lands du Hesse et du Nord Wesphalie, où vit la majorité de nos ressortissants établis en Allemagne. Les autorités consulaires étaient elles aussi présentes avec à leur tête le consul général du Royaume à Francfort, M. Rabah Kassem.
L’ambiance monta d’un cran quand le tableau d’affichage annonça l’atterrissage de l’avion en provenance de Casablanca et l’étau de cette masse joyeuse se resserra, un peu plus, autour de la porte de sortie. L’apparition, après les derniers contrôles d’usage, de l’enfant prodige fut saluée par un tonnerre, intense et continu, d’applaudissements, des vivats et des youyous. Son voyage se poursuivit vers Munich pour pouvoir reprendre dès mardi les entraînements avec son équipe bavaroise de Wacker Burghausein, d’après son frère aîné Omar. Cet accueil me réconforte, a déclaré Youssef Mokhtari. Et d’ajouter « J’exprime ma profonde gratitude au Souverain qui nous a fait l’honneur de nous recevoir et de nous décerner des Wissams royaux».
Pour satisfaire les membres de la communauté marocaine, qui n’ont pas pu faire le déplacement, décision a été prise d’organiser, le mois prochain, une grande fête à Raunheim, ville natale, de ce jeune prodige.Youssef, né le 5 mars 1979, a grandi au sein d’une pépinière de jeunes marocains qui ont fait la gloire de leur ville, remportant, selon le témoignage d’un voisin des Mokhtari, de nombreux tournois et trophées. Et ce n’est pas pour rien que les managers de l’équipe de Wacker Burghausein (proche de Munich) étaient venus du fond de la Bavière s’attacher les services de ce joueur racé dont le contrat avec son équipe actuelle prend fin en 2006.
Youssef Mokhtari, qui, après l’équipe locale de Raunheim, avait évolué au sein des formations de Regensburg et de Francfort était, avant la CAN 2004, déjà convoité par de nombreuses équipes allemandes. Aujourd’hui, il est sollicité par de grands clubs en Allemagne (Stuttgart, Hanovre ou Berlin) et dans d’autres pays, notamment l’Espagne, la Grande-Bretagne, la France et la Suisse.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *